La chirurgie percutanée pour lithiase : résultats et perspectives. A propos de 390 interventions.

16 juillet 2001

Mots clés : Lithiase, Calcul, néphrolithotomie percutanée
Auteurs : Corbel L, Guillé F, Cipolla B, Staerman F, Lévêque JM, Lobel B
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 658-665
La néphrolithotomie percutanée (NLPC) a profondément modifié le traitement de la lithiase rénale. Les indications se sont modifiées avec l'arrivée et le perfectionnement de la lithotripsie extra-corporelle (LEC). Nous présentons notre expérience de 390 NLPC réalisées de 1984 à 1991. Il s'agissait de calcul unique dans 75% des cas. Il n'y a eu que 11 échecs de ponction (3,8%). La morbidité globale est de 18% dont seulement 4,5% de complications majeures c'est-à-dire nécessitant une réintervention ou mettant en jeu le pronostic vital. Deux décès (0,5%) sont à déplorer. 80,25% des patients ont été totalement débarrassés de leur calcul, 32 fois (11%) après une seconde intervention (NLPC ou autre). 45 calculs coralliformes ont été traités avec 11% de complications et 51% de succès complet. La durée moyenne de séjour est de 6 jours (2 à 30). La NLPC est une technique fiable et sure. Ses indications ont diminué (6,5% de nos patients traités pour lithiase rénale) mais elle garde sa place dans l'approche thérapeutique des patients lithiasiques.