Kystes atypiques rénaux : à propos de 31 cas.

16 juillet 2001

Mots clés : Rein, Kyste
Auteurs : Pfister C, Haroun M, Brisset JM
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 453-461
Sur une série de 205 malades opérés pour un kyste du rein, il existait dans 31 cas un doute pré-opératoire quant au caractère bénin après réalisation d'une UIV et/ou d'une échographie rénale de première intention, voire d'un examen tomodensitométrique (80% des cas). La certitude histologique reposait sur l'analyse de la totalité de la paroi kystique, voire de la pièce de néphrectomie partielle avec une fréquence du cancer de 45%. C'est pourquoi, dans le diagnostic des kystes atypiques, l'examen tomodensitométrique doit être systématique, les auteurs préconisent au moindre doute l'exploration chirurgicale et en particulier la néphrectomie partielle avec examen extemporané.