Intérêt du traitement adjuvant par antiangiogénique versus surveillance après néphrectomie pour tumeur rénale M0 avec thrombus de la veine rénale ou de la veine cave (étude UroCCR-56)

25 novembre 2019

Auteurs : R. Boissier, J.C. Bernhard, P. Bigot, C. Dariane, H. Lang, N. Doumerc, J.B. Beauval, C. Lebacle, F. Bruyere, F. Nouhaud, X. Tillou, J.A. Long, M. Durand, T. Charles, C. Chevreau, S. Oudard, L. Albiges, A. Ravaud, A. Mejean, K. Bensalah
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 646
Objectifs

L’efficacité d’un traitement adjuvant antiangiogénique pour les cancers à cellules rénales (CCR) dits à haut risque n’est pas démontrée actuellement. La négativité des essais pourrait être liée à l’hétérogénéité des tumeurs incluses et la difficulté de cibler les tumeurs à haut risque de récidive. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’intérêt d’un traitement médical adjuvant dans le CCR avec thrombus de la veine rénale/cave.

Méthodes

Analyse rétrospective comparative, multicentrique portant sur les patients inclus prospectivement après consentement écrit dans la base de données française UroCCR (CNIL DR 2013-206 ; NCT03293563) et opérés pour CCR ≥ pT3a M0, avec thrombus de la veine rénale ou de la veine cave. Comparaison du groupe expérimental (traitement adjuvant) au groupe témoin (sans traitement adjuvant). Les critères de jugements étaient la survie sans métastase et la survie globale, évaluées selon la méthode de Kaplan – Meier et comparés par un test de Log-rank. Analyse multivariée selon modèle de Cox pour recherche de facteurs prédictifs de survie globale.

Résultats

Au total, 542 patients ont été inclus : 40 nephrectomies+traitement adjuvant et 502 nephrectomies+surveillance. Les caractéristiques démographiques et tumorale des 2 groupes étaient comparables, excepté pour l’âge et le sous-type histologique (Tableau 1). Le suivi médian était 24±26 mois. Dans les groupes Adjuvant− et Adjuvant+ la survie sans métastase à 1 an, 2 ans, 5 ans était respectivement 68 vs 86 %, 58 vs 68 % et 38 vs 53 % (p =0,03). La survie globale à 1 an, 2 ans, 5 ans était respectivement 83 vs 100 %, 73 vs 96 % et 58 vs 82 % (p =0,02). Dans un modèle multivarié incluant les caractéristiques épidémiologiques, histologiques et le stade (modèle de Cox), les facteurs prédictifs de survie globale étaient : le traitement adjuvant OR=0,3[0,1–0,9] p =0,04, le contingent sarcomatoïde OR=2,2[1,4–3,6] p =0,001, les emboles vasculaires OR=2,2[1,3–3,9] p =0,004 et le stade OR=9,3[4,0–21,8] p <0,001.

Conclusion

Dans cette étude rétrospective ciblant les CCR avec thrombus de la veine rénale/cave, un traitement adjuvant (TKI, immunothérapie) était associé à une amélioration de la survie sans métastase et de la survie globale.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Bourse AFU en partenariat avec les Bacchantes Subvention ARTP.




Tableau 1 -









© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.