Intérêt des biopsies de saturations dans la prise en charge du cancer de prostate localisé à faible risque

25 novembre 2012

Auteurs : E. Barret, R. Sanchez-salas, N. Miranda, A. Ouzzane, M. Galiano, F. Rozet, X. Cathelineau
Référence : Prog Urol, 2012, 13, 22, 768-769




 



Objectifs.– Évaluer l’intérêt des biopsies de saturation (BS) dans la stratégie de prise en charge du cancer de prostate (CP) à faible risque évolutif.


Méthodes.– De février 2008 à février 2011, 169 patients ont eu des BS pratiquées par voie transpérinéale après un diagnostic initial de cancer de prostate localisé. Parmi eux, 98 patients avaient un cancer à faible risque de D’Amico : PSA<10, Score de Gleason6, Stade cliniqueT2a, lésions unilatérales avec moins d’un tiers de biopsies positives et moins de 50 % de cancer sur chaque biopsie. Les BS étaient réalisées sous anesthésie générale et leur nombre était corrélé au volume prostatique. Les données analysées rétrospectivement étaient : l’âge, le taux de PSA, le volume prostatique, le nombre total de biopsies pratiquées, la longueur de cancer sur les carottes biopsiques, le score de Gleason (SG), les complications (selon la classification de Clavien-Dindo) et la sous-stadification du diagnostic initial. La sous-stadification était définie par la présence de lésions bilatérales et/ou une élévation du SG après BS. Le test t de Student et le test du Chi2 étaient pratiqués pour l’analyse statistique des données.


Résultat.– Parmi les 98 patients qui avaient un CP à faible risque, volume prostatique moyen était de 43±15 cc et le nombre moyen de BS de 26±7. La longueur moyenne cumulée des carottes biopsiques était égale à 251±87mm. Les BS étaient positives dans 65,3 % des cas et parmi elles 46,9 % révélaient une sous-stadification initiale du CP (30 % de lésions bilatérales, 53,3 % d’élévation du SG et 16,6 % pour ces deux critères associés). Le taux de complications était de 12,2 %, dont 83,3 % de complications Clavien II. La complication la plus fréquente était la rétention aiguë (6,1 %). Lorsque le diagnostic initial de CP à faible risque était confirmé, 80,6 % des patients avaient eu une prise en charge « peu » agressive de type surveillance active ou traitement focal. Lorsqu’une modification de la stadification était retrouvée, 73,4 % des patients avaient eu un traitement radical (prostatectomie totale, curiethérapie ou irradiation externe).
Données des BSBS positives(n=64)BS négatives(n=34)pSérie(n=98)Âge (ans)64,8 (±6,9)62,4 (±5,3)0,05964 (±6,4)PSA (ng/ml)6,4 (±1,6)6,2 (±1,9)0,6126,3 (±1,7)Volume (cc)41,4 (±14,5)46,2 (±16,7)0,13843 (±15,4)Nombre de carottes à la 1ère biopsie11,6 (±2,3)13,6 (±4,1)0,01412,37 (±3,1)Nb de carottes+à la 1ère biopsie1,3 (±0,6)1,2 (±0,43)0,6021,2 (±0,5)Nombre de carottes à la BS25,6 (±6,9)25,53 (±8,3)0,94425,6 (±7,4)Longueur cumulée des carottes de BS (mm)256,7 (±80,8)241,72 (±100,7)0,429251 (±87)ComplicationsNon92,2 % (59)79,4 % (27)0,06687,8 % (86)Oui7,8 % (5)20,6 % (7)12,2 % (12)Clavien I05,9 % (2)16,7 % (2)Clavien II7,8 % (5)14,7 % (5)83,3 % (10)

Données des BS BS positives
(n =64)
BS négatives
(n =34)
p Série
(n =98)
Âge (ans)   64,8 (±6,9)  62,4 (±5,3)  0,059  64 (±6,4) 
 
PSA (ng/ml)   6,4 (±1,6)  6,2 (±1,9)  0,612  6,3 (±1,7) 
 
Volume (cc)   41,4 (±14,5)  46,2 (±16,7)  0,138  43 (±15,4) 
 
Nombre de carottes à la 1 ère biopsie   11,6 (±2,3)  13,6 (±4,1)  0,014  12,37 (±3,1) 
 
Nb de carottes + à la 1 ère biopsie   1,3 (±0,6)  1,2 (±0,43)  0,602  1,2 (±0,5) 
 
Nombre de carottes à la BS   25,6 (±6,9)  25,53 (±8,3)  0,944  25,6 (±7,4) 
 
Longueur cumulée des carottes de BS (mm)   256,7 (±80,8)  241,72 (±100,7)  0,429  251 (±87) 
 
Complications  
Non  92,2 % (59)  79,4 % (27)  0,066  87,8 % (86) 
Oui  7,8 % (5)  20,6 % (7)    12,2 % (12) 
Clavien I  5,9 % (2)    16,7 % (2) 
Clavien II  7,8 % (5)  14,7 % (5)    83,3 % (10) 




Conclusion.– Les BS présentent un intérêt majeur dans l’amélioration de la détection de lésions tumorales chez les patients ayant un diagnostic de CP à faible risque. Dans notre expérience, cette technique a permis de mettre en évidence une sous-stadification de la maladie initiale dans un tiers des cas, au prix d’une morbidité limitée. De plus, les informations fournies par les BS ont été déterminantes pour le choix thérapeutique.




Données des BS  BS positives
(n =64) 
BS négatives
(n =34) 
p   Série
(n =98) 
Âge (ans)   64,8 (±6,9)  62,4 (±5,3)  0,059  64 (±6,4) 
 
PSA (ng/ml)   6,4 (±1,6)  6,2 (±1,9)  0,612  6,3 (±1,7) 
 
Volume (cc)   41,4 (±14,5)  46,2 (±16,7)  0,138  43 (±15,4) 
 
Nombre de carottes à la 1 ère biopsie   11,6 (±2,3)  13,6 (±4,1)  0,014  12,37 (±3,1) 
 
Nb de carottes + à la 1 ère biopsie   1,3 (±0,6)  1,2 (±0,43)  0,602  1,2 (±0,5) 
 
Nombre de carottes à la BS   25,6 (±6,9)  25,53 (±8,3)  0,944  25,6 (±7,4) 
 
Longueur cumulée des carottes de BS (mm)   256,7 (±80,8)  241,72 (±100,7)  0,429  251 (±87) 
 
Complications  
Non  92,2 % (59)  79,4 % (27)  0,066  87,8 % (86) 
Oui  7,8 % (5)  20,6 % (7)    12,2 % (12) 
Clavien I  5,9 % (2)    16,7 % (2) 
Clavien II  7,8 % (5)  14,7 % (5)    83,3 % (10) 







© 2012 
Publié par Elsevier Masson SAS.