Intérêt de l\'antibioprophylaxie au cours des résections trans-urétrales de tumeurs de vessie. A propos de 61 cas.

16 juillet 2001

Mots clés : résection transuréthrale, Vessie, complication iatrogène, infection urinaire, antibiothérapie prophylactique
Auteurs : Delavierre D, Huiban B, Fournier G, Le Gall G, Tande D, Mangin P
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 577-582
Afin de préciser l\'intérêt d\'une antibioprophylaxie nous avons réalisé une étude prospective, randomisée, en double-aveugle et contre placébo chez 61 patients opérés d\'une résection trans-urétrale (RTU) d\'une lésion vésicale suspecte d\'être tumorale. 32 patients ont ainsi reçu une dose unique de 800 mg de Péfloxacine lors de l\'induction anesthésique alors que 29 ne recevaient qu\'un placébo. Tous les patients avaient des urines pré-opératoires stériles et aucun n\'avait reçu d\'antibiotique dans les 15 jours précédant l\'intervention. 3 patients dans le groupe \"Péfloxacine\" (9,4%) ont développé une bactériurie post opératoire contre 7 dans le groupe \"Placébo\" (24,1%) (différence non significative statistiquement). Aucun patient n\'a présenté d\'infection symptomatique. Nous concluons que l\'antibioprophylaxie n\'est pas indiquée lors de RTU de tumeur de vessie.