Intérêt de la neurostimulation S3 chez les patients suivis pour exstrophie vésicale

25 novembre 2013

Auteurs : D. Sharma, R. Priso, P.G. Legal, R. Sfeir, E. Aubry, R. Besson
Référence : Prog Urol, 2013, 13, 23, 1036




 

Objectifs .- L'incontinence urinaire représente une des séquelles fonctionnelles de l'exstrophie vésicale retentissant de façon significative sur la qualité de vie des patients. L'amélioration de la continence urinaire est l'un des enjeux actuels de leur prise en charge. Le but de l'étude est d'évaluer l'efficacité de la neurostimulation S3 sur la continence urinaire des patients atteints d'exstrophie vésicale.


Méthodes .- Cette étude rétrospective reprend les dossiers de patients ayant bénéficié d'une neurostimulation S3 entre 2011 et 2012. Les patients inclus étaient tous âgés d'au moins 8ans et suivis pour une incontinence urinaire nécessitant le port quotidien de couches ou de protections. Le critère principal de jugement était l'évolution du nombre de protections urinaires journalières nécessaires avant l'implantation et à 6 mois après la chirurgie, pour chaque patient. L'autre critère de jugement étudié était l'amélioration de la perception du remplissage vésical.


Résultats .- Sept patients ont été inclus dans l'étude dont 5 garçons et 2 filles. L'âge moyen était de 11ans. À 6 mois, tous les patients étaient améliorés par le traitement : 1 patient avait un temps de sécheresse amélioré et a cessé d'utiliser des protections urinaires, 3 d'entre eux ont remplacé les couches par des protections urinaires, et les 3 derniers ont diminué significativement le nombre de couches ou de protections sans pouvoir complètement les arrêter. Avant la stimulation, aucun enfant n'avait la perception de réplétion vésicale. Après l'implantation, 4 enfants ont acquis cette perception. Les 3 patients n'ayant pas de perception du remplissage vésical nécessitent toujours des couches et ont les moins bons résultats.


Conclusion .- La neurostimulation S3 semble être efficace et pourrait être incluse dans l'algorithme de prise charge de l'incontinence urinaire chez les patients suivis pour exstrophie vésicale. La technique chirurgicale est simple, peu invasive et associée à faible taux de complications.




Haut de page



© 2013 
Publié par Elsevier Masson SAS.