Instillation postopératoire précoce de mitomycine dans la voie excrétrice urinaire supérieure après traitement conservateur endoscopique : faisabilité et résultats préliminaires

25 novembre 2019

Auteurs : R. Boissier, A. Gallioli, A. Territo, J. Palou, A. Breda
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 653
Objectifs

Le traitement conservateur endoscopique des tumeurs de la voie excrétrice (TVEUS) est une alternative à la néphro-urétérectomie totale (NUT) pour les TVEUS de risque faible (taille<2cm, bas grade, unique). Cependant une méta-analyse récente a rapporté un taux de récidive locale et/ou vésicale élevé (77 %). L’objectif était d’évaluer l’instillation postopératoire précoce de mitomycine (IPOP) dans la VEUS pour diminuer le risque de récidive locale après traitement endoscopique.

Méthodes

Étude prospective comparative monocentrique incluant tous les patients qui ont eu un traitement endoscopique conservateur de TVEUS d’avril 2015 à juillet 2018. Quarante-neuf patients ont été inclus : 25 (groupe M+) ont eu une IPOP de mitomycine dans la voie excrétrice homolatérale dans les 24heures postopératoires vs. 24 (groupe M) sans instillation.

Le critère de jugement principal était la récidive locale (vésicale et/ou urétérale). Le critère de jugement secondaire était le taux de complications selon le Clavien–Dindo.

Résultats

Vingt-quatre sur 25 patients du groupe M+ ont reçu l’instillation prévue : 18/24 (75 %) instillation de mitomycine 40mg/40mL par mono-J ; 6/24 (25 %) instillations sur sonde JJ+vésicale de mitomycine 40mg/100mL de sérum.

Les complications Clavien I–II et III–IV étaient respectivement 33 % et 8 % dans le groupe M+ vs. 37 % et 0 % dans le groupe M− (p >0,9). Aucune complication III–IV n’était liée à l’instillation.

Quinze patients ont été exclus de l’analyse oncologique : 2 NUT pour TVEUS de haut grade, 4 perdus de vue et 9 traitements adjuvants par instillations en induction.

La récidive locale, évaluée sur 15 patients M+ vs. 17 patient M−, était respectivement de 27 % vs. 53 %. L’analyse multivariée (Cox) a identifié l’instillation de mitomycine comme un facteur protecteur indépendant de récidive (HR 0,13 [0,03–0,66], p =0,01).

Conclusion

L’IPOP de mitomycine dans la voie urinaire supérieure après traitement conservateur de TVEUS de risque faible était faisable, bien tolérée et associée à une diminution significative du risque de récidive locale.




 




Déclaration de liens d'intérêts


ANSM par une aide direct pour mener l'étude sans intervention dans la collecte des données, l'expertise des complications et l'analyse des données ou l'interprétation des résultats.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.