Innervation du fascia recto-vésical de DenonvilliersEtude anatomique

08 octobre 2001

Mots clés : Innervation, Denonvilliers, fascia recto-vésical, Cancer, prostate
Auteurs : DUMONCEAU O, DELMAS V, TOUBLANC M, BOCCON-GIBOD L
Référence : Prog Urol, 2000, 10, 53-57
Objectif : La dissection du fascia recto-vésical de Denonvilliers permet un clivage aisé des espaces inter-prostato-rectal et inter-prostato-vésical.Sa limite latérale dans les "bandelettes neurovasculaires" justifierait son exérèse lors des prostatectomies radicales.Notre objectif est de préciser le trajet et d'observer la structure des nerfs traversant le fascia recto-vésical de Denonvilliers, les gaines de ces nerfs étant susceptibles d'être envahies par des cellules tumorales dans les adénocarcinomes prostatiques.Matériel et méthodes : Dissection d'un sujet frais pour préciser les rapports de ce fascia avec les pédicules vasculo-nerveux . Des coupes transversales de fascias recto-vésicaux, prélevés lors de prostatectomies radicales, ont été réalisées et examinées sur le plan histologique après colorations classiques et en immunohistochimie.Résultats : Il existe des nerfs, provenant par la bandelette neurovasculaire du plexus hypogastrique inférieur, et traversant le fascia recto-vésical pour aller se terminer dans la prostate.Conclusion : Ceci confirme l'importance de l'exérèse complète du fascia recto-vésical lors des prostatectomies radicales pour cancer, non seulement pour des raisons de technique chirurgicale, mais aussi afin d'obtenir une chirurgie carcinologiquement satisfaisante.