Incontinence urinaire d'effort féminine et insuffisance des pressions de clôture. Que peut-on attendre de l'électromyographie des sphincters périnéaux ?

16 juillet 2001

Mots clés : incontinence urinaire, Femme, insuffisance sphinctérienne, Électromyographie
Auteurs : Prat-Pradal D, Costa P, Lopez S, Mares P, Bossy J, Pélissier J, Navratil H
Référence : Prog Urol, 1991, 1, 546-553
En préalable à une évaluation clinique de l'efficacité de la rééducation sphinctérienne et périnéale dans l'incontinence urinaire d'effort féminine par insuffisance sphinctérienne striée, et dans le but d'en préciser la cause, 32 patientes incontinentes à l'effort avec effondrement de leur pression de clôture urétrale lors du bilan urodynamique, ont eu une exploration électro-myographie périnéale. Trois types d'atteinte sphinctérienne ont été retrouvés : lésion propre des fibres musculaires striées, lésion neurogène propre du nerf honteux et lésion neurogène du nerf honteux s'intégrant dans le cadre d'une polynévrite sensitivo-motrice.