Incontinence urinaire de la femme. Evaluation et traitement. Chapitre 7 : Aspects particuliers

10 février 2002

Mots clés : incontinence urinaire, personne âgée, Sphincter artificiel
Auteurs : Ballanger P, Rischmann P
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 867-881
2) L'IU RECIDIVEEnécessite une évaluation précise pour comprendre les mécanismes en cause et définir la stratégie la mieux adaptée. L'instabilité vésicale, I'hypotonie sphinctérienne, la récidive d'une hypermobilité cervico uréthrale, peuvent être impliquées. C'est dans ce type de situation que l'évaluation urodynamique, radiologique et endoscopique prend tout son sens. En fonction des résultats, les choix seront à faire principalement entre bandelette, injection péri-uréthrale et sphincter artificiel. Le sphincter artificiel représente une alternative intéressante en cas de pression de cloture basse et de col fixé. L'analyse d'une série française multicentrique montre 84,2 % de succès avec 27,8 mois de recul moyen.
3) L'IU DE LA FEMME AGEEest dominée par la fréquence sur ce terrain d'une hyperactivité vésicale relevant de mécanismes particulièrement complexes. Ce trouble fonctionnel vésical est au centre des problèmes diagnostiques et thérapeutiques avec pour objectif d'améliorer la situation sociale et personnelle de ces sujets âgés.