Incontinence urinaire de la femme. Evaluation et traitement. Chapitre 2 : Epidémiologie - coût

10 février 2002

Mots clés : incontinence urinaire, Femme, Épidémiologie, Coût
Auteurs : Ballanger P, Rischmann P
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 747-752
L'évaluation précise de la prévalence de l'incontinence urinaire (IU) est difficile à cause de la méthodologie variable des études qui ont pu être entreprises sur ce sujet. L'analyse des données de la littérature montre une progression de la prévalence avec l'âge. Tenant compte de la fréquence de survenue des fuites, de l'importance de chaque épisode, et de l'impact psycho-sociologique, on considère que 10 à 15 % des femmes hors institution en Europe ont une IU significative pouvant justifier une démarche thérapeutique. L'incidence de l'IU chez la femme active de plus de 40 ans vivant à domicile est de 2 à 3 % par an. Il est remarquable de constater dans les études que parmi les femmes qui ont une IU, seulement une sur deux a consulté un médecin pour ce problème et 30 % d'entre elles ont attendu cinq ans pour consulter. L'évaluation du coût de l'IU est forcément imprécise car dépendante de multiples facteurs liés aux individus et aux différents systèmes de soins. Il a cependant pu être établi que ce coût serait d'environ 17,5 dollars US en France et de 27 dollars US aux Etats Unis par habitant et par an. Tenant compte de l'augmentation de 20 % du nombre de femmes de plus de 60 ans, d'ici 2015 en fonction de l'évolution démographique, on peut mieux mesurer la dimension de ce problème.