Incision transuréthrale de la prostate. Cinq années de recul. A propos de 527 patients

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, HBP, chirurgie endoscopique, incision du col vésical
Auteurs : Richard L, Devoldère G, Tourneur G, Hakami F, Dahmani F, Abourachid H
Référence : Prog Urol, 1994, 4, 541-546
57 incisions cervico-prostatiques sont étudiées avec un recul supérieur à 5 ans. Les résultats, publiés après un an étaient très bons. Il deviennent décevants à 5 ans, avec 38, 7% de réinterventions nécessaires. Le poids de la prostate semble déterminant. Les indications, il y a 5 ans étaient très larges avec des poids de prostate allant jusqu'à 45 g au toucher rectal. Actuellement ce type d'intervention doit être réservé au sujet jeune voulant conserver une éjaculation antérograde et dont la prostate n'excède pas 20 à 30 g ainsi que les sujets fragiles ne pouvant supporter une résection transuréthrale.