Importance des caractéristiques des donneurs d'organes sur le devenir de la fonction rénale à 1 mois : réflexion sur la répartition des greffons rénaux.

16 juillet 2001

Mots clés : Transplantation rénale, donneur, coma dépassé, Pronostic
Auteurs : Benoit G, Blanchet P, Decaux A, Decaris J, Joseph L, Charpentier B, Samii K, Huault G, Auzepy P
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 362-367
Sur une série de 731 reins prélevés chez les donneurs en état de mort cérébrale en vue de transplantation, 652 ont été greffés, la fonction rénale à 1 mois de 490 d'entre eux est connu. Les résultats montrent que certains facteurs liés aux donneurs ont une importance sur le devenir du greffon, en particulier l'instabilité hémodynamique résistante au traitement médical est responsable d'une augmentation de 50 µmol de créatininémie un mois après la greffe, de même l'utilisation de la solution UW lors du prélèvement est à l'origine d'une amélioration de la créatininémie si on la compare aux autres solutions de préservation. L'instabilité hémodynamique est un critère qu'il faut rajouter à ceux qui ont déjà été démontrés chez les donneurs, comme la cause de la mort, de l'âge et le sexe. Les auteurs proposent que les facteurs liés aux donneurs soient pris en compte dans la répartition des organes au même titre que les facteurs immunologiques qui servent seuls actuellement pour la répartition des reins.