Imagerie expérimentale ex vivo de haute résolution à 7 tesla du cancer localisé de la prostate

25 novembre 2019

Auteurs : M. Durand, T. Bessede, P. Treacy, I. Bentellis, J. Amiel, I. Corcuera-solano, B. Taouli, A. Rastinehad, C. Ying Tang, V. Wang, B. Reddy, C. Raffaelli, G. Fromont, P. Puech, K. Haines, A. Tewari, A. Villers
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 664-665
Objectifs

L’IRM à 1,5T ou 3T de la prostate est l’imagerie la plus performante pour la détection du cancer de prostate. Nous avons travaillé à des modèles expérimentaux ex vivo d’IRM haute résolution à 7T permettant d’améliorer la résolution spatiale et la détection tumorale.

Méthodes

Ce travail a porté sur l’étude en IRM7T expérimentale (Bruker Biospin, Billerica, MA, États-Unis) de glandes prostatiques entières de patients opérés pour cancer de prostate. L’imagerie comportait des séquences T2 (TurboRARE-3D), à la plus haute résolution de 130 X130 X195 m3 et de la diffusion avec cartographie ADC. L’évaluation morphologique qualitative était réalisée en aveugle par deux relecteurs indépendants selon des critères prédéfinis. L’analyse de susceptibilité lésionnelle tumorale était comparée par niveau de coupe correspondante avec l’histologie finale. Des tests de corrélation intra-classe et par le coefficient de Spearman étaient utilisés pour la concordance d’interprétation de la qualité entre relecteur. La performance diagnostique lésionnelle était analysée selon 6 secteurs.

Résultats

La haute résolution spatiale des images (Fig. 1), comparée à celle obtenue par analyse histo-pathologique, était jugée comme bonne avec une concordance inter-relecteur élevée (Tableau 1). L’étude de corrélation anatomo-imagerie pour la détection du cancer avec analyse par secteur a montré une sensibilité de 70 %, une spécificité de 80 %, une valeur prédictive positive de 79 % et une valeur prédictive négative de 72 % (Fig. 2).

Conclusion

Ces résultats ont permis de mesurer la résolution de l’imagerie IRM à 7T ex vivo et son intérêt pour la détection du cancer. Une sémiologie IRM 7T du tissu prostatique doit être décrite. Ces imageries pourront servir de base à la translation future de l’imagerie actuelle vers l’IRM 7T in vivo chez l’homme.




 




Fig. 1
Fig. 1. 

Coupes IRM 7T présentant le trajet de l'urètre. Il s'agit d'une série d'images de pièce de prostatectomie radicale, TR 1500ms, TE 80ms, de champ visuel de 5×5cm avec une épaisseur 0,195, réalisé en 4h25min à une résolution spatiale de 195×195×195μm3. L'urètre (étoile) apparaît sur les coupes frontales de la base (A) à la portion moyenne de la glande (B) jusqu'à l'apex (C) avec une lumière en hypersignal, un fin liséré crénelé en hyposignal profond suivant les contours nets de la muqueuse urétrale. En coupe sagittale, il suit un trajet oblique en avant depuis son origine jusqu'au veru montanum (triangle blanc) où il adopte une direction plane horizontale jusqu'à l'apex prostatique. Dans toute sa longueur, il est circonscrit de plage en hypersignal longilignes (disque blanc) correspondant à sa musculaire lisse sous-muqueuse.






Fig. 2
Fig. 2. 

Imagerie IRM 7T biparamétrique d'une lésion de zone de transition de score de Gleason 6. Homme de 79 ans avec un PSA initial à 6ng/mL, T1c, sur une prostate adénomateuse de 52g. L'IRM 7T biparamétrique de la pièce opératoire de prostatectomie radicale montre une lésion de la zone de transition de taille significative 1,5×1,2cm. Elle est détectable et bien délimitée sur les 3 séquences avec un franc hyposignal en T2W, un hypersignal très net en diffusion (DWI) avec une cellularité élevée diminuant le coefficient de diffusion apparent (restriction de l'ADC). L'adénome multinodulaire antérieur perturbe peu l'interprétation, la lecture asymétrique droite/gauche à contours plus limité à droite avec une sémiologie concordante sur les 3 séquences rend le diagnostic plus aisé. L tumeur présente une extension extra-prostatique antérieure droite en marge négative (étoile blanche). L'analyse de la marge est bien contrôlée sur les images en diffusion. Le diagnostic est confirmé par l'analyse histologique final s'agissant d'une tumeur pT3aN0MxR0 de score de Gleason 6 avec cette extension extracapsulaire focale : PSA indosable à 1 an. Cet exemple illustre la sémiologie radiologique d'une lésion de faible risque de la zone de transition avec complémentarité des séquences nécessaire pour poser le diagnostic.





Déclaration de liens d'intérêts


Bourse de l'AFU.


Bourse de l'European scholarship program (EAU).


Prix FHP.




Tableau 1 - (a) Corrélation de Spearman pour mesurer la dépendance statistique non paramétrique entre les évaluations des 2 relecteurs en fonction des séquences IRM7T. (b) Analyse de la concordance de relecteurs par calcul du coefficient de corrélation intra-classe appliqué pour l'interprétation de chacune des séquences IRM 7T.









© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.