Identification des facteurs déterminants de mortalité de la fasciite nécrosante ano-périnéale : étude comparative

25 novembre 2016

Auteurs : R. Benrabah, A. Dib, S. Boumelit, M. Azli, S. Koudri, M. Souid, M. Lounici
Référence : Prog Urol, 2016, 13, 26, 696
Objectifs

Identifier les facteurs déterminants de gravité du syndrome de Fournier et évaluer l’intérêt de l’index de sévérité (ISGF) comme facteurs prédictifs de mortalité.

Méthodes

Nous avons réalisé une étude de dossier de 42 patients traités pour gangrène de fournier entre juin 2000 et janvier 2016. Les patients ont été divisés en deux groupes. Le groupe 1 (n =34), il s’agissait des patients guéris. Le second groupe, il incluait les patients décédés (n =8). L’indice de comorbidité de Charlson (IC) et l’indice de gravité du syndrome de Fournier (IGSF) a été calculé et évalué sur la base des 9 paramètres d’admission à l’hôpital. Une étude analytique complète (uni- et multivariée avec régression logistique) par logiciel SPSS 20 a été effectuée pour évaluer tous les facteurs déterminants de mortalité.

Résultats

Les patients inclus étaient tous des hommes, âge moyen était de 45,3ans. Le facteur prédisposant le plus commun était le diabète sucré, observé chez 34 patients. Le délai moyen d’admission était de 4,7jours. Le facteur déclenchant de la maladie était en rapport avec une pathologie ano-rectale dans 52,3 % des cas. La durée du séjour moyen était de 47,8j. Le taux de mortalité était de 19,14 %. La médiane de l’IGSF était significativement élevé pour le groupe 1 : 10,25 comparé au groupe 2 : 6,2 ; p =0,03. L’étude en uni variée a révélé une différence statistiquement significative entre la mortalité et les variables suivantes : la durée du séjour hospitalier p =0,01, début du traitement p =0,02, l’extension de l’infection p =0,1, l’lGSF p <0,01 et l’IC p =0,06. L’analyse multivariée avec régression logistique a retenu : l’IGSF et IC comme seuls facteurs prédictifs indépendants de mortalité p =0,02.

Conclusion

Il n’y a actuellement pas de consensus sur l’utilisation d’indices pour prédire le pronostic de la maladie. Dans notre étude, l’indice de gravité du syndrome de Fournier a constitué un outil fiable et objectif dans l’évaluation de la gravité initiale de la gangrène. Il permettra ainsi de cibler les facteurs prédictifs de mortalités dans ce type de population.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs n'ont pas précisé leurs éventuels liens d'intérêts.






© 2016 
Publié par Elsevier Masson SAS.