Fréquence des colibacilles adhérents dans une population de pyélonéphrite aiguë et dans une population de cystite aiguë.

16 juillet 2001

Mots clés : infection urinaire, Pyélonéphrite aiguë, cystite aiguë
Auteurs : Monard A, Benoit G, Jacques L, Jardin A
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 583-589
L'adhésion uroépithéliale des escherichia coli est un des principaux facteurs de colonisation et d'infection du haut appareil. Nous avons comparé 3 mesures d'adhérences bactériennes: l) Hémagglutination Mannose Résistante (HAMR), 2) Adhésion aux cellules uroépitheliales, 3) Agglutination de particules de latex, pour tester 85 souches d'escherichia coli, 42 pyélonéphrites aiguës, 43 cystites aiguës. Dans la population des pyelonéphrite aiguës, ces tests sont positifs dans 73,8% à 85,7%, dans la population des cystites ils sont positifs dans 2,3%à 14% (différence statistiquement significative). Cette étude confirme le rôle majeur des souches porteuses d'adhésine de type PAP à l'origine des pyélonéphrites aiguës.