Fragmentation des calculs urétéraux par laser Holmium Yag

16 juillet 2001

Mots clés : Lithiase, Uretère, Calcul, lithotripsie endoscopique, Laser
Auteurs : Mourad S
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 201-205
BUTS : Evaluer le laser Holmium Yag dans le traitement des calculs urétéraux.
MATERIEL ET METHODES : 62 patients porteurs de 84 calculs urétéraux ont été traités par laser Holmium (longueur d'onde : 2100 nm). Les calculs étaient pelviens dans 54 cas, iliaques dans 21 cas, ou lombaires dans 9 cas. 35 calculs avaient été traités sans succès par lithotritie extra-corporelle. Le diamètre moyen des calculs était de 1,6 cm. Les traitements ont été effectués avec une énergie de 1,5 joules à la cadence de 15 à 20 impacts par seconde (22-30 watts). Les traitements ont été évalués par ASP fait à une semaine, puis à 1 mois postopératoire et urographie intraveineuse faite au deuxième mois postopératoire pour s'assurer de la liberté de la voie excrétrice et de l'absence de sténose.
RÉSULTATS : Sur les 84 calculs, 75 (89,2%) ont été fragmentés : 52 étaient pelviens (96%), 17 étaient iliaques (80,9%), et 6 étaient lombaires (66,6%). Les 9 échecs (10,7%) ont été dus à des problèmes techniques ou des dysfonctionnements du laser. La durée opératoire moyenne a été de 30 minutes, dont 7 minutes de tir laser. Nous n'avons pas observé de complication majeure due au laser à l'exception d'un patient, chez qui une sonde urétérale a dû être maintenue en place.
CONCLUSION : Le laser Holmium est un traitement utile, efficace et sûr des calculs urétéraux. Ce traitement pourrait être utilisé dans la plupart des cas en ambulatoire.