Faisabilité de la prostatectomie totale laparoscopique robot-assistée en unité de chirurgie ambulatoire pour la prise en charge du cancer de prostate

25 novembre 2019

Auteurs : J. Msika, T. Seisen, C. Vaessen, J. Parra, J. Cohen, E. Chartier Kastler, M.O. Bitker, M. Roupret
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 657
Objectifs

Malgré le développement des unités de chirurgie ambulatoire (UCA) dans la plupart des hôpitaux en France, la prostatectomie totale laparoscopique robot-assistée (PTLRA) reste une intervention le plus souvent réalisée en hospitalisation conventionnelle. L’objectif de cette étude était d’évaluer la faisabilité de la PTLRA sur une plateforme dédiée en UCA pour la prise en charge du cancer de la prostate (CaP).

Méthodes

Les caractéristiques et résultats des patients sélectionnés pour être opérés d’une PTLRA en UCA dans notre centre ont été collectés prospectivement entre février 2018 et juin 2019. L’intervention chirurgicale robotique transpéritonéale était réalisée en 1re position le matin par 3 opérateurs expérimentés à l’aide du robot Da Vinci Si ou Xi sans laisser de drain. Le protocole d’anesthésie permettait une récupération rapide et la sortie était autorisée si :

– EVA<4 sans morphinique ;

– lever et prise de boisson sans difficulté entre H4 et H6.

Un appel téléphonique à j1 permettait de vérifier l’absence de complication précoce. Des analyses descriptives ont été réalisées.

Résultats

Au total, 12 patients opérés d’une PTLRA en UCA pour un CaP de risque faible (n =2), intermédiaire (n =7) ou élevé (n =3) ont été inclus dans cette étude. Un curage ganglionnaire ilio-obturateur bilatéral a été réalisé chez 3 patients. La durée opératoire médiane était de 95min (80–120). Aucune complication peropératoire n’est survenue alors qu’une complication postopératoire immédiate Clavien 2 (bronchospasme) a nécessité l’hospitalisation conventionnelle d’un patient pour une durée de 24h. Les autres patients ont pu quitter l’UCA avec la sonde vésicale après une durée médiane de surveillance de 310min (250–390). Aucun d’entre eux n’a été réhospitalisé et aucune autre complication postopératoire à 1 mois n’a été observée. L’examen anatomopathologique définitif a mis en évidence une lésion ≥ pT3 et score de Gleason ≥ 8 chez 2 et 1 patient, respectivement. Aucune marge chirurgicale positive ou adénopathie pelvienne n’a été identifiée.

Conclusion

La PTLRA est une intervention chirurgicale faisable en UCA pour la prise en charge du CaP. Les Résultats préliminaires semblent similaires à ceux obtenus après PTLRA en hospitalisation conventionnelle mais cela nécessite une sélection des patients à faible risque chirurgical et aptes à comprendre les implications d’un retour rapide à domicile.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Unrestricted grant MEDTRONIC.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.