Facteurs histologiques associés au pronostic oncologique après prostatectomie robot-assistée

25 novembre 2015

Auteurs : B. Peyronnet, S. Kozal, T. Seisen, E. Comperat, C. Vaessen, P. Mozer, R. Renard-penna, M. Bitker, E. Chartier-kastler, O. Cussenot, M. Rouprêt, S. Drouin
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 793-794
Objectifs

Évaluer la valeur pronostique des embols vasculaires et lymphatiques, du diamètre tumoral maximal, des néoplasies intra-épithéliales de haut grade, des engainements péri-nerveux et de la longueur des marges positives après prostatectomie robot-assistée (PRA) dans une série contemporaine.

Méthodes

Tous les patients traits par PRA dans un centre entre janvier 2005 et juin 2013 ont été inclus prospectivement. Le critère de jugement principal était la survies sans récidive biologique (SSRB). La survie biologique était définie par l’existence de 2 dosages du PSA>0,2ng/mL en postopératoire. La SSRB était estimée selon la méthode de Kaplan-Meier et comparé grâce au test de Log-rank. Un modèle de Cox univarié et multivarié a été utilise pour rechercher les facteurs pronostiques associées à la SSRB.

Résultats

Au total, 742 hommes ont été inclus. Après un suivi médian de 31,4 mois, une récidive biologique a été observe chez 80 patients (10,8 %) La SSRB estimée était de 93 %, 87 % et 80,7 % à 1 an, 3ans et 5ans respectivement. La progression vers une récidive locale authentifiée par imagerie est survenue chez 49 patients (6,6 %). En analyse multivariée, le score de Gleason était le principal facteur associé à la SSRB (HR=3,4 ; p <0,001). Les trois autres facteurs prédictifs de SSRB étaient l’existence d’embols vasculaire et lymphatiques (HR=7,64 ; p =0,005) ; le diamètre maximal de la tumeur (HR=4,04 ; p =0,009) et une longueur de marges positives3mm (HR=1,25 ; p =0,04).

Conclusion

À l’ère de la maturité du dosage du PSA et de la prostatectomie robotique, les embols vasculaires et lymphatiques, le diamètre maximal de la tumeur et une longueur de marges positives3mm sont des facteurs pronostiques associées à la SSRB. Ces facteurs pourraient guider les cliniciens dans la sélection des patients qui pourraient bénéficier de traitements adjuvants (Tableau 1).




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.




Tableau 1 - Facteurs prédictifs de survie sans récidive biologique.









© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.