Facteurs de risque d’ upstaging des tumeurs rénales localisées (étude UroCCR n o  15)

25 novembre 2019

Auteurs : A. De Hauteclocque, C. Dariane, N. Doumerc, F. Bruyère, C. Campy, F.X. Nouhaud, P. Bigot, J. Risk, H. Lang, C. Lebacle, G. Pignot, J.A. Long, T. Charles, X. Tillou, P. Paparel, R. Boissier, K. Bensalah, J.C. Bernhard
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 726-727
Objectifs

Alors que la surveillance active et les traitements focaux conservateurs (ablathermies et néphrectomie partielle) deviennent des stratégies prépondérantes de prise en charge des tumeurs rénales, leur sécurité oncologique pour les lésions les plus agressives restent méconnues. Nous avons souhaité déterminer les facteurs prédictifs de passage d’une tumeur cliniquement localisée à localement avancée sur l’examen histopathologique définitif (upstaging ).

Méthodes

Une étude rétrospective multicentrique internationale dans le cadre du Réseau UroCCR (CNIL DR2013-206 ; NCT03293563) a inclus les patients opérés d’une néphrectomie partielle (NP) ou totale (NT) entre 2006 et 2018 pour tumeur localisée de moins de 10cm (≤cT2aM0). Les données clinico-radiologiques, chirurgicales et histologiques ont été collectées prospectivement après consentement écrit à partir de la base UroCCR et comparées entre les tumeurs pT3a et les autres grâce aux tests du Chi2 et Fisher. Une régression logistique multivariée a été réalisée pour déterminer les facteurs prédictifs d’upstaging vers un stade pT3a. Une comparaison de la survie entre NP et NT a également été effectuée.

Résultats

Parmi 5404 patients présentant initialement une tumeur localisée (≤cT2a), 714 (13 %) avaient finalement une tumeur classée pT3a. En analyse univariée, le risque d’upstaging pathologique était significativement corrélé à un âge élevé (65,2 vs 59,6 ; p <0,001), au sexe masculin (71 % vs 67 % ; p =0,033), à des symptômes au diagnostic (p <0,001), à un score ASA élevé (p <0,001). Les tumeurs pT3a étaient caractérisées par une taille tumorale plus élevée (5,52 vs 3,76cm ; p <0,001), une localisation hilaire (34 % vs 17 % ; p <0,001), un caractère exophytique (p <0,001), un score RENAL élevé (7–12) (75 % vs 52 % ; p <0,001). En analyse multivariée, les facteurs prédictifs indépendants d’upstaging étaient l’âge (OR=1,04 pour l’augmentation d’une année ; p <0,001), la présence de symptômes généraux au diagnostic (OR=2,34 ; p =0,003) et la taille tumorale (OR=1,50 pour une augmentation d’1cm ; p <0,001). Les survies spécifique et globale n’étaient pas statistiquement différentes selon le type de chirurgie.

Conclusion

Nous avons pu déterminer un nombre limité de 3 facteurs de risque indépendants d’upstaging pathologique en pT3a des tumeurs rénales cliniquement localisées. Leur connaissance pourrait aider à guider la décision de stratégie thérapeutique (contre-indication d’une surveillance active ou d’une ablathermie). Il s’agit d’une des plus grandes séries de la littérature sur le sujet.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.