Facteurs associés à une durée de séjour prolongée après néphrectomie partielle robot-assistée

25 novembre 2019

Auteurs : A. Gasmi, Z. Khene, B. Peyronet, B. Pradère, L. Freton, V. Grafeille, G. Verhoest, N. Rioux-Leclerc, R. Mathieux, K. Bensalah
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 730
Objectifs

La prolongation du séjour hospitalier après un geste chirurgical augmente les coûts et la morbidité périopératoire. L’objectif de cette étude était d’identifier les facteurs de risque d’une durée de séjour prolongée après néphrectomie partielle robotique (NPR).

Méthodes

Les données de tous les patients ayant eu une NPR dans un centre universitaire entre juin 2010 et avril 2019 ont été analysées. Une borne fixée à 3jours a été utilisée pour définir un séjour de durée prolongée. Les caractéristiques démographiques, les données peropératoires et postopératoires ont été recueillies. Une régression logistique a été réalisée pour rechercher les facteurs associés à une durée de séjour prolongée sur l’ensemble de la série.

Résultats

Au total, 540 patients ont été inclus dans l’étude. L’âge moyen était de 59 ans (±13). La durée d’intervention et les pertes sanguines moyennes étaient respectivement de 139min (±54) et 532mL (±449). Une conversion a été nécessaire dans 15 cas (2,81 %). Le taux global de complications postopératoire était de 26 % (n =141). Les délais médian et moyen de sortie ont été de 3,79 et 3,01jours respectivement ; 348 opérés (64 %) sont sortis avant le 3e postopératoire et 192 (35 %) après le 3e jour. Les facteurs prédicteurs d’une durée de séjour prolongée étaient : âge (OR=3,27 ; p =0,04), le RENAL score (OR=1,05 ; p =0,02) et le score ECOG (OR=1,64 ; p =0,02).

Conclusion

Certains paramètres ont été identifiés comme des indicateurs de durée de séjour prolongée après NPR. Ces patients à risque de durée de séjour prolongée nécessiteraient une surveillance postopératoire rapprochée et une intensification du protocole de réhabilitation précoce.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.