Explication pas a pas de la lymphadenectomie lombo-aortique robot-assistée

05 novembre 2020

Auteurs : I. Bentellis, A. Mellouki, M. Durand, B. Tibi, D. Chevallier, Y. Ahallal
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 853-854
Objectifs

Les complications de la lymphadenectomie lombo-aortique robot-assistée (RALND) sont rares mais souvent sévères. Bien que réservé aux chirurgiens expérimentés, le volume d’activité est souvent faible, ce qui limite la courbe d’apprentissage et l’efficacité de l’équipe. L’outil robotique pourrait aider à surmonter ces difficultés. L’objectif de ce travail est d’illustrer une procédure standardisée de RALND sous mésocolique.

Méthodes

Il s’agit d’un patient de 33 ans présentant une tumeur résiduelle latéro-aortique gauche, sous la veine rénale, après une radio-chimiothérapie pour un séminome testiculaire. L’orchidectomie avait été pratiquée dans un autre centre il y a un an et demi. L’intervention a été réalisée à l’aide du système DaVinci X avec un arrimage latéral à partir de l’épaule gauche. Le patient était en position de Trendelenburg. L’optique de 30° a été positionné en sus-ombilical, prograsp et ciseaux en pararectal gauche et droit, la bipolaire fenêtrée en flanc gauche. Les trocarts d’aide étaient de 12mm sur le flanc droit et de 5mm sur la ligne pararectale droite. Ceci permettait une exposition anatomique des vaisseaux sous-mésocoliques.

Résultats

La durée opération était de 360min, avec moins de 100ml de saignement. Le patient a quitté l’hôpital au troisième jour, sans complications précoces. Il a présenté à un mois une lymphorrhée importante traitée par engluage radiologique.

Conclusion

La RALND est une procédure standardisée et reproductible, permettant une exposition anatomique, le contrôle des marges chirurgicales et l’anticipation des risques opératoires. Elle est toujours réservée aux chirurgiens expérimentés, mais sa standardisation permet une plus grande efficacité et une optimisation des pratiques au sein de l’équipe.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.