Exactitude des mesures de pression obtenues par une nouvelle sonde rectale à ballonnet à air

01 novembre 2001

Mots clés : Urodynamique, sonde rectale, pression abdominale, équipement urodynamique
Auteurs : LE NORMAND L, GLEMAIN P, CORDONNIER JP, BRUNEL P, KARAM G, BOULLANGER P, BUZELIN JM
Référence : Prog Urol, 2001, 11, 127-131
But:Étudier l'exactitude, la justesse, de la mesure des pressions obtenues à l'aide d'une nouvelle sonde rectale à ballonnet ( ref 85018 laboratoires Vermed®), destinée à mesurer la pression abdominale au cours des bilans urodynamiques, utilisant l'air pour la transmission des pressions. L'intérêt clinique de cette sonde utilisant l'air pour transmettre les pressions, serait sa simplicité puisqu'il n'y a pas de contamination du circuit de perfusion, ni du capteur, aucune purge du circuit, et qu'il y a élimination des artefacts liés aux mouvements de la tubulure. Méthode:Le cathéter a été placé dans une enceinte de pression munie d'un système de régulation étalonné et précis permettant une variation programmée des pressions de 10 à 150 cm d'eau. Les pressions enregistrées par la sonde à tester étaient comparées aux pressions de référence régnant dans l'enceinte. La fréquence d'acquisition des mesures était de 100 Hertz et la résolution de 10 Hertz. Ce montage a permis d'étudier la justesse de la mesure et les temps de réponse de la sonde. Les mesures ont été effectuées avec un volume de 2 ml d'air introduit dans la sonde (volume préconisé par le fabriquant), puis le volume optimal a été recherché en gonflant le ballonnet jusqu'à ce que l'on obtienne le meilleur résultat. L'évaluation a porté sur le calcul des moyennes des différences observées entre les deux mesures et sur la dispersion des différences observées. Résultats:Lorsque la sonde était remplie de 2 ml d'air, les pressions mesurées par le cathéter étaient surestimées en moyenne de 1,1 cm d'eau (Déviation Standard=1), et 95% des écarts entre les deux mesures étaient compris entre ± 2,15 cm d'eau. Le volume d'air optimal a été mesuré à 1,5 ml. Avec ce volume d'air, il n'a pas été observé de décalage significatif entre les deux mesures. La moyenne des différences observées était de 0,2 cm d'eau (DS = 1,2). Ceci signifie que 95% des écarts étaient compris entre ± 2,35 cm d'eau Conclusion:La méthode de mesure de pressions par ce nouveau cathéter est validée au plan physique.