Evaluation prospective, multicentrique, ouverte et contrôlée de l'efficacité du Prostatron 2.5 dans le traitement de l'hypertrophie bénigne de la prostate : résultats à 1 an

23 octobre 2001

Mots clés : HBP, prostate, thermothérapie
Auteurs : GATTEGNO B, CIOFU C, FLAHAUT A, CHARTIER-KASTLER E, DESGRANDCHAMPS F , MARTIN X, VALLANCIEN G, TEILLAC P, RICHARD F
Référence : Prog Urol, 2000, 10, 1184-1189
But:Evaluation à 1 an de l'efficacité du Prostatron 2.5 dans le traitement des HBP de plus de 40 grammes. Matériel et méthodes:46 patients âgés de plus de 50 ans présentant une HBP de plus de 40 grammes responsable d'un D.m.m. (Débit mictionnel maximum) moyen de 9 ml/s et un score IPSS moyen de 18 ont été inclus, de manière prospective non randomisée, dans 5 Centres Urologiques Français.
Ces patients ont été revus à 3, 6 et 12 mois. Critère d'efficacité principal : D.m.m.; critères secondaires : score de Madsen et IPSS. Résultats:Il n'y a pas eu de complications importantes. La durée moyenne de sondage après traitement a été de 10 jours, entraînant une gêne évaluée à 5 (moyenne) par les patients (échelle visuelle de 0 à 10). Le débit mictionnel maximum a été de 13,4 ml/s à 3 mois, 13,4 ml/s à 6 mois, 14,7 ml/s à un an. L'IPSS a été amélioré de 75%. Conclusion:Le traitement par Prostatron 2.5 entraîne une amélioration du D.m.m. et de la qualité de vie des patients qui se maintient au moins 1 an après le traitement.