Évaluation prospective de la qualité de vie des patients lors de la première année après cystectomie totale et dérivation orthotopique pour cancer de vessie

25 novembre 2019

Auteurs : V. Tostivint, M. Roumiguié, M. Soulié, M. Thoulouzan, J.B. Beauval
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 754-755
Objectifs

La cystectomie totale (CT) présente une morbidité postopératoire non négligeable et elle est aussi décrite comme l’une des interventions carcinologiques ayant le plus d’impact sur la QdV des patients. Évaluer prospectivement la qualité de vie (QdV) et la fonction urinaire de nos patients au cours de la première année suivant la CT avec reconstruction par néovessie orthotopique iléale (NVOI) pour cancer de vessie.

Méthodes

Il s’agit d’une étude unicentrique qui a été réalisée en incluant prospectivement des patients ayant une CT pour carcinome urothélial et éligible à une dérivation urinaire de type NVOI. Deux auto-questionnaires de QdV (EORTC QLQ-C30 et EORTC QLQ-BLM30), le questionnaire USP et un calendrier mictionnel permettaient de suivre en préopératoire, puis à 1, 3, 6 à 9 et 12 mois après la chirurgie la QdV et la fonction urinaire des patients.

Résultats

Trente-quatre patients ont été inclus. La qualité de vie globale (QdVg), la fonction physique, la fonction du quotidien, et la fonction sociale, de nos patients étaient significativement réduites 1 mois après la chirurgie. La fatigue, la dyspnée, et les symptômes urinaires étaient significativement majorés 1 mois après la procédure. Un an après, les scores aux échelles de fonctions et de symptômes de QdV étaient revenus à leur niveau préopératoire. Seule la perspective d’avenir montrait une amélioration significative 1 mois après la chirurgie, et ce de façon durable au cours de la première année de suivi. Par contre, les troubles sexuels avaient tendance à fortement se majorer à un an comparer au préopératoire. L’incontinence urinaire d’effort était le seul symptôme urinaire significativement persistant un an après la chirurgie (Fig. 1, Fig. 2 et Tableau 1).

Conclusion

La CT avec NVOI n’entraîne pas d’altération durable de QdV. Les patients récupèrent leurs fonctions antérieures et présentent une amélioration de leur perspective d’avenir 1 an après chirurgie. La dégradation de QdV est majeure le premier mois, elle s’améliore rapidement à 3 mois et progressivement jusqu’à 1 an suivant la chirurgie. L’incontinence urinaire d’effort persiste un an après la chirurgie.




 




Fig. 1
Fig. 1. 

A. Évolution de la capacité néo-vésicale fonctionnelle en ml au cours du suivi. B. Évolution du nombre de mictions diurnes et nocturnes de nos patients au cours du suivi.




Fig. 2
Fig. 2. 

EORTC QLQ C30 : échelles de fonctions. EORTC QLQ C30 : échelles de symptômes. EORTC BLM30 : échelle de symptômes.





Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Score au questionnaire USP.









© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.