Évaluation préclinique et clinique d’un outil développé pour la planification opératoire des chirurgies lithiasiques : « Kidney Stone Calculator »

05 novembre 2020

Auteurs : F. Panthier, O. Traxer, L. Yonneau, T. Lebret, L. Berthe, M.O. Timsit, A. Méjean, S. Doizi, F. Audenet
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 702-703
Introduction

Kidney Stone Calculator (KSC) est un outil que nous avons développé pour mesurer le volume lithiasique total (VLT) et estimer la durée opératoire de lithotritie laser endocorporelle (LLE) au cours de l’urétérorénoscopie souple (URS-S), à partir du scanner abdominopelvien préopératoire non injecté (TDM AP IV-). L’objectif de cette étude était de réaliser une évaluation préclinique et clinique de cet outil.

Méthodes

Une base de données scanographiques (17) était préalablement constituée : 9 calculs humains, 6 calculs synthétiques cubiques, 2 situations cliniques (calcul unique et coralliforme). Après formation, les VLT étaient mesurés en aveugle par trois opérateurs (interne, urologue senior, ingénieur). Une analyse des coefficients de corrélation inter-opérateurs et de Kendall était réalisée. Fut conduite ensuite une étude clinique multicentrique prospective en double aveugle incluant des patients avec calculs rénaux traités par URS-S avec LLE et TDM AP IV- préopératoire dans 3 centres, entre janvier et mars 2020. Étaient collectées les caractéristiques démographiques, lithiasiques (diamètre maximum, VLT, densité) et opératoires (matériel, durée et paramètres de LLE avec laser Holmium :YAG, énergie totale délivrée, complications). Les durées de LLE effective (EfLLE) et estimée (EsLLE) par KSC ont été comparées, ainsi que 5 facteurs influençant potentiellement cette estimation : calcul caliciel inférieur non relocalisable ou non relocalisé, diamètre de la gaine d’accès, mode de LLE et expérience de l’opérateur.

Résultats

Aucune différence significative n’était retrouvée entre les opérateurs (Op1-Op2 : p =0,35, Op1-Op3 : p =0,69, Op2-Op3 : p =0,29). Une forte concordance inter-opérateur était retrouvée (Kendall : 0,98 et corrélation Pearson : 0,99). Concernant l’évaluation clinique, 26 patients furent inclus dans trois centres, avec un âge médian de 55,5 ans. Le sex-ratio était de 2 hommes pour 1 femme, avec un IMC médian de 28,7kg/m2. Les patients présentaient un calcul unique, caliciel inférieur et une densité>1000 UH dans 66 %, 42 % et 85 %, respectivement (Tableau 1). Une différence médiane de 14 % (5,4–24,8) entre EsLLE et EfLLE était constatée (p =0,36), majorée en cas de calcul caliciel inférieur non relocalisable (p =0,008), en mode Fragmentation (Tableau 2, Tableau 3). Le diamètre de la gaine d’accès urétérale et l’expérience de l’opérateur n’influençaient pas significativement cette différence (p =0,46 et p =0,07, respectivement). L’énergie par mm3 et le débit d’ablation médians étaient de 17,6J/mm3 et 23,8 mm3/min, respectivement.

Conclusion

Kidney Stone Calculator est un outil de planification opératoire reproductible et fiable. Il permet d’estimer le VLT et la durée de LLE à partir du TDM AP IV- préopératoire avec fenêtrage osseux manuel sans prérequis. Les calculs caliciels inférieurs non relocalisables, le mode Fragmentation et l’expérience moindre de l’opérateur peuvent conduire à sous-estimer la durée de LLE. Une étude clinique sur un plus grand nombre de patients est nécessaire pour valider ces résultats.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Caractéristiques démographiques de la population d'étude.







Tableau 2 - Données périopératoires.







Tableau 3 - Facteurs influençant l'estimation de la durée de LLE.









© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.