Évaluation de l’adhérence et de la satisfaction aux sondages intermittents chez l’enfant : étude de faisabilité et premières étapes de validation d’InCaSaQ et ICAS dans la population pédiatrique

25 juin 2018

Auteurs : C. Olivari-Philiponnet, H. Rauscent, H. Menard, F. Le Breton, I. Bonan, G. Amarenco
Référence : Prog Urol, 2018, 7, 28, 396-404
Introduction

En neuro-urologie pédiatrique, la mise en place des sondages intermittents puis l’apprentissage des auto-sondages sont des étapes importantes pour les enfants présentant une vessie neurologique. Il n’existe pas d’échelle d’évaluation spécifique de l’enfant de l’adhérence et de la satisfaction aux sondages (auto- ou hétéro-). L’objectif de cet article est d’étudier la faisabilité de l’InCaSaQ (Intermittent Catheterization Satisfaction Questionnaire) et de l’ICAS (Intermittent Catheterization Adherence Scale) chez l’enfant, et d’en réaliser les premières étapes de validation.

Matériel et méthodes

Étude monocentrique de validation d’échelle. Les critères d’inclusion étaient la présence chez les patients d’une vessie neurologique, la réalisation régulière de sondages intermittents (auto- ou hétéro-) et un âge inférieur à 18 ans. Les questionnaires InCaSaQ et ICAS étaient envoyés à deux reprises entre mars et avril 2017, puis remplis par l’enfant ou ses parents selon qui effectuait les sondages. La consistance interne (alpha de Cronbach) mesurait la validité de construit. La reproductibilité était mesurée par le cœfficient de corrélation (CCI) et les tests de Wilcoxon et de McNemar. La pertinence et la facilité de remplissage étaient évaluées pour chaque score (évaluation sur une échelle de 0 à 10 par la personne remplissant le questionnaire).

Résultats

Vingt deux patients ont été inclus, et 50 questionnaires ont été récupérés (25 ICAS et 25 InCaSaQ), à deux reprises. La consistance interne est satisfaisante pour InCaSaQ (alpha de Cronbach>0,7) et la reproductibilité est bonne pour les deux questionnaires (CCI>0,7 pour la majorité des items). Les patients sous auto-sondages avaient une moins bonne adhérence que les parents réalisant des hétéro-sondages (ICAS à 3,25 contre 0,70 chez les enfants sous hétéro-sondages). L’item le plus abaissé dans l’InCaSaQ était la manière de se débarrasser de la sonde.

Conclusions

L’InCaSaQ et l’ICAS sont des outils qui peuvent être utilisés chez l’enfant sous auto-sondages ou hétéro-sondages. Des études de plus grande ampleur seront nécessaires pour en finaliser la validation.

Niveau de preuve

4.




 




Abréviations


ICAS : Intermittent Catheterization Adherence Scale
InCaSaQ : Intermittent Catheterization Satisfaction Questionnaire


Introduction


Depuis la publication princeps de Lapides et al. en 1971 [1], l'auto-sondage est désormais considéré comme la méthode de choix dans la prise en charge des dysfonctions urinaires notamment d'origine neurogénique, y compris chez les enfants. En effet dès 1975, des articles ont commencé à relater l'utilisation des sondages intermittents chez les enfants (auto-sondages dès que possible) [2, 3].


Dans la population pédiatrique, cette méthode est couramment utilisée avec les mêmes indications que chez les adultes, à la différence que le sondage est fréquemment réalisé par un tiers dans la petite enfance, souvent par un parent [4]. Les pathologies sont également différentes, puisque les dysraphismes sont la cause principale de vessie neurologique de l'enfant [5], contrairement à l'adulte chez qui la sclérose en plaques prédomine largement [6]. Les sondages intermittents introduits de manière précoce et bien conduits diminuent la fréquence des infections urinaires et la morbidité à l'âge adulte, et sont un pas essentiel vers la propreté pour une partie de ces jeunes qui ne pourraient l'obtenir autrement.


On sait par expérience que la recommandation de mettre en place les sondages peut rencontrer une certaine ambivalence voire résistance auprès des parents et de l'enfant. Leur apprentissage se fait auprès du corps médical, et le patient et sa famille changent peu de sondes une fois l'apprentissage terminé. Les modalités de cet apprentissage sont essentielles pour l'acceptation et l'adhérence aux sondages, et dans ce cadre l'approche multidisciplinaire et la prise en compte des difficultés de chaque patient est essentielle.


Le choix du matériel est primordial. Il a un impact sur le confort et la satisfaction du patient [7, 8], ainsi que sur la compliance et l'adhérence à long terme. Plusieurs études comparent différents types de cathéter ou de voies d'abord [9], avec un critère de jugement soit objectif comme le nombre d'infections urinaires soit subjectif. Pour ce dernier, trop peu d'études utilisent une échelle validée [10, 11, 12]. Quelques équipes ont proposé des échelles d'adhérence mais aucune spécifiques aux auto sondages, et aucune ne concernait une population pédiatrique [12, 13, 14, 15]. Il en est de même à propos de la satisfaction aux sondages elle-même.


L'InCaSaQ (Intermittent Catheterization Satisfaction Questionnaire) [16] et l'ICAS (Intermittent Catheterization Adherence Scale) sont des questionnaires respectivement de satisfaction et d'adhérence aux sondages intermittents.


Ils ont été créés pour une population d'adultes utilisant les auto-sondages pour des retentions d'urines secondaires à des atteintes neurologiques. Les items des questionnaires étaient issus de revues exhaustives de la littérature et de l'expérience d'une équipe très spécialisée dans l'apprentissage des auto-sondages.


L'InCaSaQ a prouvé une validité d'apparence, de contenu et de construit, une cohérence interne satisfaisante et une bonne reproductibilité [16]. Les réponses aux questions étaient classifiées selon une échelle de Likert avec un score de 0 (« aucune satisfaction ») à 3 (« satisfaction extrême). Le score moyen des huit questions pouvait être calculé pour chaque patient, reflétant la satisfaction globale.


L'ICAS est en cours de validation auprès de la population d'adultes. Il est composé de huit questions avec une réponse « oui/non » (0 ou 1) et une question avec quatre choix. Le score total pouvait être calculé pour chaque patient, reflétant l'adhérence aux auto-sondages.


L'objectif principal de cet article est d'étudier la faisabilité de l'InCaSaQ et l'ICAS chez l'enfant, et d'en réaliser les premières étapes de validation afin de pouvoir disposer d'un outil d'évaluation de la satisfaction et de l'adhérence aux sondages intermittents chez l'enfant autonome sous auto-sondages, ou chez l'un de ses parents lorsqu'il est sous hétéro-sondages.


Matériel et méthodes


Nous avons réalisé une étude prospective monocentrique de faisabilité et de validation d'échelles.


Population étudiée


Les critères d'inclusion pour cette étude étaient : un âge inférieur à 18 ans au moment de l'inclusion, la présence d'une vessie neurologique imposant la réalisation de sondages urinaires intermittents de manière pluriquotidienne depuis plus de six mois, que ce soient des auto-sondages ou des hétéro-sondages. Les patients devaient être suivi dans le service de médecine physique et réadaptation enfants du CHU de Rennes.


Les critères d'exclusion étaient : l'impossibilité de lire et de comprendre le questionnaire par les parents des patients, ou par les patients eux-mêmes s'ils effectuaient des auto-sondages.


Questionnaires


Pour la population pédiatrique, l'InCaSaQ et l'ICAS ont été modifiés pour être adaptés à la fois aux enfants réalisant leurs auto-sondages (versions pour enfants sous auto-sondages), et aux parents et aidants réalisant des hétéro-sondages chez leurs enfants (versions pour parents et aidants d'enfants sous hétéro-sondages). Ces modifications concernaient uniquement la formulation et non le contenu des items eux-mêmes, pour s'adapter aux enfants (tutoiement au lieu du vouvoiement) et aux parents/aidants (« est-ce que votre enfant a... » au lieu de « est-ce que vous... »).


Les items d'InCaSaQ sont listés dans le Tableau 1 et ceux d'ICAS dans le Tableau 2 (dans leur version pour enfants sous auto-sondages).


Méthodes


Les deux questionnaires ont été envoyés avec une lettre d'informations et un questionnaire général portant sur la mise en place des sondages urinaires, entre mars et avril 2017. Les questionnaires étaient envoyés en fonction de la pratique d'auto- ou d'hétéro-sondages (versions pour enfants sous auto-sondages ou version pour parents et aidants d'enfants sous hétéro-sondages). Pour les enfants sous hétéro-sondages, plusieurs questionnaires étaient acceptés si plusieurs personnes étaient amenées à faire régulièrement des sondages chez l'enfant. Chaque questionnaire était accompagné d'une question sur la pertinence et la facilité de remplissage du questionnaire (note entre 0 sur 10). Il était également demandé aux enfants pratiquant les auto-sondages de signaler s'ils avaient été aidés d'un parent pour remplir le questionnaire, afin d'évaluer leur compréhension. Les questionnaires n'ont pas été administrés lors d'une consultation de suivi habituel en raison d'une contrainte de temps de réalisation de l'étude.


Les données concernant la pathologie ont été récupérées sur le dossier médical de chaque patient inclus. Les questionnaires étaient remplis à deux reprises à environ une semaine d'intervalle afin d'étudier la fiabilité test-retest.


La validation psychométrique portait sur la validité intrinsèque et la reproductibilité test-retest.


La consistance interne de l'InCaSaQ et de l'ICAS a été mesurée avec le cÅ“fficient alpha de Cronbach (α>0,70 a été considéré comme satisfaisant).


La reproductibilité test-retest a été étudiée grâce à l'administration successive des mêmes questionnaires à environ une semaine d'intervalle, en conditions neuro-urologiques stables. Un cÅ“fficient de corrélation intraclasse>0,70 a été considéré comme positif. La reproductibilité a été testée avec un test de Wilcoxon pour l'InCaSaQ et la question 8 de l'ICAS, et par un test de McNemar pour les sept premières questions de l'ICAS.


Les comparaisons de moyenne ont été réalisées avec un test de Student. Nous avons retenu comme valeur significative un p <0,05. Les variables quantitatives ont été décrites par leurs moyennes, médianes, déviations standards (DS), minimum et maximum. Les variables catégorielles ont été décrites par leurs effectifs et leurs pourcentages. Le logiciel utilisé pour les statistiques était Microsoft Office Excel 2011.


Éthique


Un comité d'éthique a été questionné sur ce sujet. Le recueil des données et les analyses statistiques ont été effectuées de façon anonymisée. Une information claire a été donnée aux patients et à leurs parents et le consentement des parents a été recueilli.


Résultats


Population


Sur les 33 patients suivis dans le service de Médecine Physique et Réadaptation Enfants du CHU de Rennes sous sondages intermittents pour une pathologie neurologique, 22 ont pu être inclus, 15 filles et 7 garçons, d'âge moyen de 8,4 ans (1-17 ans). Les 11 autres patients ont soit refusé de participer à l'étude, soit présentaient des critères d'exclusion (problèmes de compréhension des parents ou des enfants). 90 % des patients inclus étaient porteurs d'un dysraphisme. Tous ces patients utilisaient exclusivement des sondages intermittents pour vidanger leur vessie. Les caractéristiques de la population incluse sont décrites dans le Tableau 3.


Faisabilité des questionnaires chez l'enfant


Le taux de remplissage était de 100 %. Tous les participants ont rempli les questionnaires à deux reprises. Il n'y avait pas de données manquantes.


Chez les enfants sous hétéro-sondages, les questionnaires étaient majoritairement remplis par la mère (60 %), et plusieurs personnes ont rempli les questionnaires chez deux enfants (la mère et le père pour l'un, la mère, le père et la grand-mère maternelle pour l'autre). Ces questionnaires ont été pris en compte dans l'analyse statistique.


Cinquante-huit pourcent des enfants sous auto-sondages ont eu besoin d'aide pour remplir les questionnaires, et parmi eux tous les enfants avec myéloméningocèle. Les enfants non porteurs de myéloméningocèle de plus de 12 ans étaient tous autonomes pour le remplissage. Un enfant a rempli les questionnaires seul une première fois mais ses réponses étaient aberrantes et après aide de la mère, ils sont revenus modifiés.


La pertinence et la facilité de remplissage des questionnaires ont été évaluées par les patients et leurs parents à 7,9/10 pour l'InCaSaQ et 6,9/10 pour l'ICAS.


Le score total moyen d'InCaSaQ était de 2,24 (déviation standard±0,47) et les scores moyens pour chaque item sont listés dans le Tableau 4.


Le score total moyen d'ICAS était de 1,89 (déviation standard±1,66) et la proportion de patients ayant un score supérieur à 0 à chaque item est listée dans le Tableau 5.


Aucune différence significative sur le plan statistique n'a été observée entre les garçons et les filles, ni en fonction de l'âge dans les deux questionnaires. Une différence significative des scores d'ICAS a été retrouvée entre les patients sous auto-sondages et ceux sous hétéro-sondages, avec un score moyen d'ICAS chez les enfants sous auto-sondages à 3,25, et chez les enfants sous hétéro-sondages à 0,70 (p <0,01). Aucune différence n'a été retrouvée pour l'InCaSaQ entre ces deux populations. Dans l'InCaSaQ, il a été retrouvé une différence significative entre les résultats à la dernière question concernant la facilité de se débarrasser de la sonde et les autres questions (p <0,01).


Validation psychométrique


La consistance interne était satisfaisante pour l'InCaSaQ, avec un cÅ“fficient alpha de Cronbach de α =0,84 (Tableau 4). Il était de 0,64 pour l'ICAS (Tableau 5).


La reproductibilité test-retest a été évaluée sur tous les questionnaires, remplis à deux reprises avec un intervalle entre les deux remplissages compris entre 5jours et 9jours. L'indice de corrélation intraclasse était compris entre 0,72 et 0,95 pour l'InCaSaQ et entre 0,7 et 1 pour l'ICAS en dehors de la question 5 (cÅ“fficient de corrélation intraclasse à 0,56), démontrant une bonne reproductibilité des deux questionnaires. Il n'y avait pas de différence significative entre les résultats des premiers questionnaires et des deuxièmes questionnaires selon les tests de Wilcoxon et McNemar. Les résultats du test-retest sont représentés Tableau 6.


Discussion


Les sondages intermittents sont actuellement utilisés de manière consensuelle chez l'enfant présentant une vessie neurologique, notamment dans le cadre de malformations congénitales à type de dysraphisme [17]. Des études ont démontré l'amélioration de la qualité de vie [18, 19] mais peu se sont intéressées à l'évaluation avec des échelles validées de la satisfaction et l'adhérence aux auto-sondages [16, 20].


Le développement d'outils simples et d'utilisation possible autant en pratique clinique qu'en recherche pour l‘évaluation des prises en charge est primordial [21].


Le questionnaire InCaSaQ est le seul questionnaire validé chez l'adulte pour évaluer la satisfaction aux auto-sondages [22], et le questionnaire ICAS est l'un des seuls évaluant l'adhérence à ce traitement.


Nous avons modifié les formulations des questions dans les deux questionnaires et d'en créer deux versions pour utiliser le tutoiement chez l'enfant sous auto-sondage dans l'une et pour qu'il soit adapté à l'hétéro-sondage et s'adresse aux parents ou aidants dans l'autre. Le contenu des questions n'a pas été modifié.


Cette étude a démontré que ces deux questionnaires sont réalisables chez l'enfant. Les patients et leurs parents les trouvent pertinents et faciles à remplir. Cependant, bien que les questions soient courtes et le nombre d'items limités, la compréhension peut être difficile pour des enfants, notamment ceux avec myéloméningocèle. Cette pathologie est en effet souvent associés à de troubles cognitifs [23]. Cinquante-huit pourcent des enfants sous auto-sondages ayant été aidés pour le remplissage, on peut se questionner sur l'influence de cette aide dans leurs réponses, par peur du jugement parental par exemple. Il serait intéressant de comparer les réponses entre une population d'enfants aidés par leurs parents et une population d'enfants chez qui les questions ont été expliquées avant le remplissage par un soignant. Il pourrait également être nécessaire de modifier la formulation des questions pour les rendre plus simples.


Dans notre étude, la question de l'InCaSaQ portant sur le critère de discrétion lors de la mise à la poubelle était significativement abaissé par rapport aux autres, témoignant de l'importance que les gens portent à cet aspect en lien avec le regard des autres. Il est important de prendre en compte cet élément dans le choix du cathéter lors de l'apprentissage.


Peu d'articles étudient l'adhérence des enfants aux sondages intermittents, même si certaines équipes commencent à développer des outils pour la mesurer [24].


Dans notre étude, les enfants sous auto-sondages avaient un score ICAS significativement plus haut que celui des parents réalisant des hétéro-sondages chez leurs enfants, interrogeant sur les difficultés spécifiques auxquelles peuvent être confrontés les enfants dans une période où la construction de soi peut être difficile lorsqu'on est différent, ou sur des scores bas chez des parents qui auraient peur du jugement médical en cas de réponses positive. L'information des enfants eux-mêmes avec des phrases adaptées à leur compréhension est primordiale lors de l'apprentissage, afin qu'ils s'approprient cette prise en charge et en comprennent l'enjeu.


Les questionnaires ont été envoyés par courrier à la famille, pouvant induire un biais dans les réponses. On peut se poser la question des modalités idéales d'administration de ces questionnaires, qui pourrait soit être envoyés à la famille avant une consultation (avec la convocation par exemple) pour qu'ils aient le temps d'y réfléchir ensemble, soit être administrés juste avant en salle d'attente, avec la possibilité d'obtenir des précisions sur des questions particulières auprès de soignants. Les deux cas pourraient induire des réponses différentes.


Les paramètres psychométriques dans cette population sont satisfaisants, avec une consistance interne satisfaisante pour l'InCaSaQ et une bonne reproductibilité pour l'InCaSaQ et l'ICAS. Seule le question de l'ICAS concernant la journée de la veille était associée à un cÅ“fficient de corrélation intraclasse inférieur à 0,7. On peut l'expliquer par le fait qu'elle se rapporte à une journée en particulier, avec des conditions environnementales ou psychologiques qui ont pu être différentes entre les deux remplissages.


La reproductibilité test-retest d'InCaSaQ est meilleure que dans l'étude de validation chez l'adulte où la différence au test de Wilcoxon était significative entre le premier et le deuxième remplissage après 5jours dans 3 catégories sur 4.


Notre population était limitée et la validité contre critère et la sensibilité au changement n'ont pas pu être évalués. Par ailleurs les questionnaires remplis par les enfants et ceux remplis par les parents ont été traités ensemble dans l'analyse statistique. Il pourra être intéressant dans la suite de la validation de les traiter séparément pour avoir des données précises pour chaque population.


D'autres études de plus grande ampleur seront nécessaires pour valider de manière définitive ces deux échelles dans la population pédiatrique.


Conclusion


En somme, notre étude montre que les questionnaires InCaSaQ et ICAS sont des tests réalisables chez l'enfant sous auto-sondages ou sous hétéro-sondages, pertinents et faciles à remplir, dont la validité de construit et la reproductibilité paraissent correctes.


Ces questionnaires peuvent être utilisés lors de la phase d'apprentissage peuvent tout à fait s'intégrer dans un programme d'éducation thérapeutique, et ils peuvent également permettre d'adapter la prise en charge en abordant des questions qui ne le seraient pas forcément lors des consultations de suivi ultérieures.


Ces questionnaires pourraient également être intéressants à utiliser dans le cadre d'études évaluant l'efficacité d'une prise en charge.


Malgré certains écueils, ces échelles paraissent tout à fait s'adapter à l'évaluation de la satisfaction des sondages intermittents. Les premiers test de validité et de reproductibilité sur une population réduite étant tout à fait encourageants, il conviendra de réaliser une étude à plus grande échelle pour permettre la validation du score.


Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Items et catégories d'Intermittent Catheterization Satisfaction Questionnaire (InCaSaQ), version pour enfants sous autosondages.
  Question  Pas du tout satisfait= Peu satisfait= Satisfait= Très satisfait=
Emballage  Concernant la discrétion et l'encombrement de l'emballage de ta sonde, es-tu plutôt ? 
  Concernant le caractère hygiénique et robuste de l'emballage de ta sonde, es-tu plutôt ? 
  Concernant l'ouverture de l'emballage et sa fixation éventuelle, es-tu plutôt ? 
Lubrification  Concernant la manière d'obtenir la lubrification de ta sonde (spontanée, sachet d'eau, gel...), es-tu plutôt ? 
La sonde elle-même  Concernant la saisie, la conduite et le positionnement au méat urétral de ta sonde, es-tu plutôt ? 
  Concernant la facilité de progression de ta sonde et le confort de glisse, es-tu plutôt ? 
  Concernant la facilité de vidange des urines (longueur de sonde, matériel adaptable, poche de recueil), es-tu plutôt ? 
Après le sondage  Concernant la facilité et la discrétion pour se débarrasser de ta sonde et de son emballage, es-tu plutôt ? 





Tableau 2 - Items d'Intermittent Catheterization Adherence Scale (ICAS), version pour enfants sous auto-sondages.
Question  Score 
T'arrive-t-il parfois d'oublier d'effectuer tes auto-sondages ?  Oui= Non=
Parfois certaines personnes n'effectuent pas leurs sondages pour d'autres raisons qu'un oubli. En pensant aux deux dernières semaines, y a-t-il eu des jours où tu n'as pas effectué tes auto-sondages ?  Oui= Non=
T'est-il déjà arrivé de diminuer la fréquence ou arrêter d'effectuer tes sondages sans en informer tes parents ou ton médecin, parce que tu te sentais moins bien en les poursuivant ?  Oui= Non=
Lorsque tu quittes la maison ou que tu voyages, t'arrive-t-il d'oublier d'emporter tes sondes pour te sonder ?  Oui= Non=
Concernant la journée d'hier, t'es-tu sondé suivant la fréquence prescrite ?  Oui= Non=
Quand tu ressens moins, voire plus du tout tes symptômes, t'arrives-t-il parfois d'arrêter ou de diminuer tes auto-sondages ?  Oui= Non=
Le fait de devoir se sonder tous les jours, représente un réel inconvénient pour certaines personnes. T'arrive-t-il parfois d'être contrarié(e) par le fait d'avoir à respecter la pratique et le rythme des auto-sondages ?  Oui= Non=
T'arrive-t-il d'avoir des difficultés à te rappeler d'effectuer les auto-sondages et de respecter le nombre prescrit ?  Jamais/rarement=0
De temps en temps=0,25
Parfois=0,5
Régulièrement=0,75
Tout le temps=
  Score total=
Additionner tous les scores 





Tableau 3 - Caractéristiques de la population incluse.
Caractéristiques des patients  Nombre (ou âge en nombre d'années) 
Sexe    
Filles  15 
Garçons 
Âge (moyenne ± DS)   8,4±4,8 
Pathologie    
Dysraphisme (dont myéloméningocèle)  20 (7) 
Traumatisme médullaire 
Kyste glio-épendymaire 
Modalités des sondages    
Autosondages  12 
Hétérosondages  10 
Âge d'introduction des sondages (moyenne ± DS)   3,4 (écart-type 3,8) 



Légende :
DS : déviation standard.



Tableau 4 - Scores moyens pour chaque item d'InCaSaQ (Intermittent Catheterization Satisfaction Questionnaire).
Dimensions  Nombre de patients score=0 (AS/HS)  Nombre de patients score=1 (AS/HS)  Nombre de patients score=2 (AS/HS)  Nombre de patients score=3 (AS/HS)  Moyenne ±DS  Alpha de Cronbach  Alpha de Cronbach 
Emballage             0,71   
E1  2 (2/0)  13 (6/7)  9 (5/4)  2,32    0,82 
E2  2 (1/1)  12 (8/4)  10 (6/4)  2,36     
E3  2 (1/1)  15 (6/9)  7(5/2)  2,16     
Lubrification   11 (6/5)  13 (6/7)  2,56   
La sonde elle-même             0,74   
S1  19 (10/9)  5 (3/2)  2,24     
S2  14 (5/9)  10 (7/3)  2,44     
S3  1 (0/1)  14 (8/6)  9 (4/5)  2,32     
Après le sondage   10 (6/4)  11 (5/6)  3 (1/2)  1,68a   



Légende :
DS : déviation standard ; AS : auto-sondage ; HS : hétéro-sondage.

[a] 
Différence significative avec les autres items (p <0,01).


Tableau 5 - Répartition des patients en fonction de leur score pour chaque item d'ICAS (Intermittent Catheterization Adherence Scale).
Question  Nombre de patients score=0 (AS/HS)  Nombre de patients score>0 (AS/HS)  Proportion de patients avec un score>0 (en %) (AS/HS)  Alpha de Cronbach 
12 (2/10)  12 (10/2)  50 (83/17)   
20 (8/12)  4 (4/0)  17 (33/0)  0,64 
21 (9/12)  3 (3/0)  13 (25/0)   
16 (6/10)  8 (6/2)  33 (50/17)   
23 (11/12)  1 (1/0)  4 (8/0)   
19 (7/12)  5 (5/0)  21 (42/0)   
15 (7/8)  9 (5/4)  38 (42/33)   
14 (4/10)  10 (8/2)  42 (66/17)   



Légende :
AS : auto-sondages ; HS : hétéro-sondages.



Tableau 6 - Résultats du test-retest pour l'InCaSaQ (Intermittent Catheterization Satisfaction Scale) et l'ICAS (Intermittent Catheterization Adherence Scale).
    Score moyen au 1er remplissage (InCaSaQ) ou proportion de patients avec un score>0 (en %) (ICAS)  Score moyen au 2e remplissage (InCaSaQ) ou proportion de patients avec un score>0 (en %) (ICAS)  p a  CCI 
InCaSaQ  Emballage  2,28  2,21  0,15  0,82 
  Lubrification  2,54  2,54  0,73 
  La sonde elle-même  2,32  2,24  0,06  0,73 
  Après le sondage  1,71  1,67  0,96 
ICAS  Question 1  50  45,8  0,76 
  Question 2  16,7  16,6  0,7 
  Question 3  12,5  12,5 
  Question 4  33,3  33,3 
  Question 5  4,1  12,5  0,48  0,55 
  Question 6  20,8  16,6  0,87 
  Question 7  37,5  41,7  0,92 
  Question 8  41,7  45,8  0,77  0,90 



Légende :
CCI : cÅ“fficient de corrélation intra-classe ; InCaSaQ : Intermittent Catheterization Satisfaction Scale ; ICAS : Intermittent Catheterization Adherence Questionnaire.

[a] 
Test de Wilcoxon pour l'InCaSaQ et la question 8 de l'ICAS, et test de McNemar pour les questions 1 à 7 de l'ICAS.


Références



Lapides J., Diokno A.C., Silber S.J., Lowe B.S. Clean, intermittent self-catheterization in the treatment of urinary tract disease Trans Am Assoc Genitourin Surg 1971 ;  63 : 92-96
Hardy D.A., Melick W.F., Gregory J.G., Schoenberg H.W. Intermittent catheterization in children Urology 1975 ;  5 (2) : 206-208 [cross-ref]
Lyon R.P., Scott M.P., Marshall S. Intermittent catheterization rather than urinary diversion in children with meningomyelocele J Urol 1975 ;  113 (3) : 409-417 [cross-ref]
Bray L., Sanders C. Teaching children and young people intermittent self-catheterization Urol Nurs 2007 ;  27 (3) : 203-209
Amarante M.A., Shrensel J.A., Tomei K.L., Carmel P.W., Gandhi C.D. Management of urological dysfunction in pediatric patients with spinal dysraphism: review of the literature Neurosurg Focus 2012 ;  33 (4) : E4
Haab F. Chapter 1: the conditions of neurogenic detrusor overactivity and overactive bladder Neurourol Urodyn 2014 ;  33 (3) : S2-S5
Shamout S., Biardeau X., Corcos J., Campeau L. Outcome comparison of different approaches to self-intermittent catheterization in neurogenic patients: a systematic review Spinal Cord 2017 ;
Cardenas D.D., Hoffman J.M., Kirshblum S., McKinley W. Etiology and incidence of rehospitalization after traumatic spinal cord injury: a multicenter analysis Arch Phys Med Rehabil 2004 ;  85 (11) : 1757-1763 [cross-ref]
Kari J., Al-Deek B., Elkhatib L., Salahudeen S., Mukhtar N., Ahmad R., et al. Is mitrofanoff a more socially accepted clean intermittent catheterization (CIC) route for children and their families? Eur J Pediatr Surg 2013 ;  23 (5) : 405-410
Prieto J., Murphy C.L., Moore K.N., Fader M. Intermittent catheterisation for long-term bladder management Cochrane Database Syst Rev 2014 ;  10 (9) : CD006008
Denys P., Prévinaire J.G., Aegerter P., de Sèze M., Karsenty G., Amarenco G. Intermittent self-catheterization habits and opinion on aseptic VaPro catheter in French neurogenic bladder population Spinal Cord 2012 ;  50 (11) : 853-858 [cross-ref]
Chick H.E., Hunter K.F., Moore K.N. Parent and child experiences using a hydrophilic or reused PVC catheter for intermittent catheterisation J Clin Nurs 2013 ;  22 (3-4) : 513-520 [cross-ref]
Morisky D.E., Green L.W., Levine D.M. Concurrent and predictive validity of a self-reported measure of medication adherence Med Care 1986 ;  24 (1) : 67-74 [cross-ref]
Lam W.Y., Fresco P. Medication adherence measures: an overview Biomed Res Int 2015 ;  2015 : 217047
Taskinen S., Fagerholm R., Ruutu M. Patient experience with hydrophilic catheters used in clean intermittent catheterization J Pediatr Urol 2008 ;  4 (5) : 367-371 [cross-ref]
Guinet-Lacoste A., Jousse M., Verollet D., Sheikh Ismael S., Le Breton F., Tan E., et al. Validation of the InCaSaQ, a new tool for the evaluation of patient satisfaction with clean intermittent self-catheterization Ann Phys Rehabil Med 2014 ;  57 (3) : 159-168 [inter-ref]
Snow-Lisy D.C., Yerkes E.B., Cheng E.Y. Update on urological management of spina bifida from prenatal diagnosis to adulthood J Urol 2015 ;
Kessler T.M., Ryu G., Burkhard F.C. Clean intermittent self-catheterization: a burden for the patient? Neurourol Urodyn 2009 ;  28 (1) : 18-21 [cross-ref]
Svihra J., Krhut J., Zachoval R., Svihrova V., Luptak J.I. Impact of clean intermittent catheterization on quality adjusted life years (QALYs) in spinal cord injury patients with neurogenic urinary incontinence Neurourol Urodyn 2017 ;
Biaziolo C.F.B., Mazzo A., Martins J.C.A., Jorge B.M., Batista R.C.N., Tucci S.J. Validation of self-confidence scale for clean urinary intermittent self-catheterization for patients and health-caregivers Int Braz J Uro 2017 ;  24 : 43
Fermanian J. [Validation of assessment scales in physical medicine and rehabilitation: how are psychometric properties determined?] Ann Readapt Med Phys 2005 ;  48 (6) : 281-287 [inter-ref]
Pinder B., Lloyd A.J., Elwick H., Denys P., Marley J., Bonniaud V. Development and psychometric validation of the intermittent self-catheterization questionnaire Clin Ther 2012 ;  34 (12) : 2302-2313 [cross-ref]
Dennis M., Barnes M.A. The cognitive phenotype of spina bifida meningomyelocele Dev Disabil Res Rev 2010 ;  16 (1) : 31-39 [cross-ref]
Holland J.E., DeMaso D.R., Rosoklija I., Johnson K.L., Manning D., Bellows A.L., et al. Self-cathing experience journal: enhancing the patient and family experience in clean intermittent catheterization J Pediatr Urol 2015 ;  11 (4) : [187e1-e1876].






© 2017 
Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.