Evaluation de la tomodensitométrie à acquisition hélicoïdale dans la mise en évidence des calculs rénaux. Etude ex vivo

16 juillet 2001

Mots clés : Lithiase, Rein, Calcul, imagerie, scanner hélicoïdal
Auteurs : Gaucher O, Hubert J, Blum A, Régent D, Mangin P
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 347-351
BUTS : Le but de cette étude est de déterminer ex vivo les limites de la tomodensitométrie à acquisition hélicoïdale (TDMH) dans la détection de calculs rénaux.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : Douze fragments de calculs d'oxalate de calcium de 1 à 10 millimètres ont été introduits dans 3 reins de porc, puis une TDMH a été réalisée sur ces reins.
RÉSULTATS : Tous les calculs, quelles que soient leurs tailles, ont été détectés avec une sensibilité et une spécificité de 100%. La mesure de ces calculs sur la TDMH fait apparaître un facteur d'agrandissement et un phénomène de distorsion variable en fonction de la vitesse de table et de la collimation.
CONCLUSION : Dans cette étude, la TDMH a montré ses excellentes performances dans la détection des calculs, même pour les calculs les plus petits, de 1 mm de diamètre.