Évaluation de la graisse péri-rénale au cours de la néphrectomie partielle par l’analyse de la densité de la graisse sur la tomodensitométrie préopératoire

25 novembre 2015

Auteurs : L. Martin, R. Bezza, J. Bailleux, F. Abbas, N. Boublay, A. Schott Pethelaz, O. Rouviere, P. Paparel
Référence : Prog Urol, 2015, 13, 25, 743
Objectifs

Une graisse adhérente augmente la difficulté d’une néphrectomie partielle. L’objectif est de prédire cette adhérence en fonction de la surface et de la part de graisse d’une densité déterminée sur le scanner préopératoire et d’évaluer le Mayo Adhesive Probability (MAP) score en chirurgie ouverte.

Méthodes

Étude rétrospective, cas témoin. Ont été inclus les patients ayant eu une néphrectomie partielle du 01/01/2009 au 01/04/2015. Quatre-vingt-six patients ont été appariés sur l’IMC et le sexe. Les cas ont été déterminés par la présence d’une graisse adhérente, de façon prospective, par un seul opérateur expérimenté. Les scanners ont été lus par 4 lecteurs. Seule la graisse péri-rénale a été contourée. Les données ont été récupérées au niveau du hile à la hauteur de la veine rénale. Grâce à un seuillage, la surface de graisse de densité à –80 unités Hounsfield (UH), –60UH et –40UH a été récupérée. Le rapport surface de graisse/surface totale a aussi été analysé.

Résultats

Sur les résultats d’un seul lecteur, en univarié, la surface moyenne de graisse totale et celle de graisse à –80UH et –60UH sont plus élevées dans le groupe adhérent de manière significative (respectivement : 3,76cm2 vs 2,26cm2 p <0,001 ; 1,21cm2 vs 0,76cm2 p =0,0019 et 0,54cm2 vs 0,35cm2 p =0,0204). Le rapport surface de graisse à −80UH, −60UH et −40UH sur la surface totale n’est pas différent dans les deux groupes. L’épaisseur de graisse postérieure et latérale est significativement plus élevée dans le groupe adhérent (respectivement : 21,83 vs 12,53 p =0,0003 ; 24,59 vs 16,88 p =0,0005). L’aspect infiltré (stranding ), retrouvé dans le MAP score, est significativement plus important dans le groupe adhérent (p =0,0007). Le temps opératoire est significativement plus long dans le groupe adhérent (367,9min vs 257,4min p =0,0135).

Conclusion

Il semble que la surface de graisse de densité à –80UH et –60UH et le MAP score puissent prédire la présence d’une graisse péri-rénale adhérente et donc une difficulté de dissection per-opératoire (Tableau 1, Tableau 2).




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.




Tableau 1 - Surface 80 UH.







Tableau 2 - Surface 60 UH.









© 2015 
Publié par Elsevier Masson SAS.