Etude prospective comparant la biopsie trans-rectale échoguidée et la biopsie trans-périnéale guidée au doigt dans le diagnostic du cancer de la prostate

01 novembre 2001

Mots clés : Cancer de la prostate, biopsies systématiques, échographie transrectale, toucher rectal, transpérinéal
Auteurs : GARCIA G, CHEVALLIER D, AMIEL J, TOUBOL J, MICHIELS JF
Référence : Prog Urol, 2001, 11, 40-44
But:Comparer la biopsie trans-rectale échoguidée réalisée en ambulatoire à la biopsie trans-périnéale guidée au doigt . Matériel et méthodes:De juin 1997 à octobre 1999, 51 patients ont été biopsiés simultanément par les deux techniques et par le même opérateur, 30 mn après une antibiothérapie par 200 mg de ciprofloxacine en intra-veineux . Les biopsies trans-périnéales sont réalisées en premier suivies des biopsies trans-rectales échoguidées. Chaque technique permet de prélever 6 carottes, à l'apex au milieu et à la base de chaque lobe. Résultats:pour un taux de PSA compris entre 4 et 10 ng/ml, 6 cancers sont détectés sur 23 patients (26%), un cancer n'a été détecté que par voie trans-rectale. Pour un taux de PSA supérieur à 10 ng/ml, 17 cancers sont détectés sur 28 patients (60%) dont 15 par voie trans-périnéale (53%) et 11 par voie trans-rectale (39%). Six cancers n'ont été détecté que par voie trans-périnéale et deux uniquement par voie trans-rectale. Il n'y a pas de différence statistique entre les nombres de carottes cancéreuses ramenées par les deux techniques. Conclusion:l'utilisation de l'échographie n'est pas indispensable pour la pratique de biopsies systématiques, il apparaît que plus que la technique utilisée, c'est la réalisation de 12 carottes prostatiques au lieu de 6 qui améliore la détection du cancer de la prostate.