Etude en simple aveugle de l'efficacité du Mesylate de Doxazosin dans l'hypertrophie bénigne de prostate.

16 juillet 2001

Mots clés : prostate, HBP, traitement médical de l'HBP, alpha-bloquant
Auteurs : Siracusano S, Paoni A, Tomasi PA, Deriu M, Trombetta C, Belgrano E
Référence : Prog Urol, 1994, 4, 1017-1021
Le but de cette étude en simple aveugle a été d'apprécier l'efficacité du Mesylate de Doxazosin, un antagoniste alpha 1 , sur l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). Les 20 patients inclus dans cette étude n'avaient pas été améliorés par un traitement placebo préalable. Les patients ont reçu du mesylate de doxazosin pendant 45 jours, à posologie croissante tous les 15 jours, passant initialement de 1 à 2 mg puis de 2 à 4 mg. Une évaluation a été faite à la fin de chaque palier posologique, comportant: le débit urinaire maximum, le volume résiduel post-mictionnel, une étude morphodynamique uréthrale par échographie transrectale per-mictionnelle, et la mesure du score symptôme de Boyarski. L'analyse statistique de ces différents paramètres par un test de variance à deux voies (ANOVA) a montré que l'administration du mesylate de doxazosin permettait une amélioration des symptômes et des résultats urodynamiques. L'analyse statistique a également démontré qu'il existait une relation dose-effets jusqu'à une posologie quotidienne de 2 mg.