Etude de la température scrotale chez 258 hommes sains, sélectionnés par tirage au sort dans une population d'hommes de 18 à 23 ans. Analyse statistique, observations épidémiologiques et mesure des diamètres testiculaires.

16 juillet 2001

Mots clés : andrologie, fertilite, physiologie de la fertilité, spermatogénèse
Auteurs : Valeri A, Mianné D, Merouze F, Bujan L, Altobelli A, Masson J
Référence : Prog Urol, 1993, 3, 444-452
L'hyperthermie scrotale peut entraîner certaines altérations de la spermatogénèse. La température scrotale de base retenue pour définir l'hyperthermie, est habituellement 33°C. Aucune étude respectant une méthodologie stricte, n'a cependant validé cette mesure moyenne. Nous avons donc sélectionné par tirage au sort 258 hommes de 18 à 23 ans, parmi plus de 2000 jeunes français, convoqués dans un Centre de Sélection du Service National, afin de mesurer la température scrotale en regard de chaque testicule, puis au niveau du raphé médian et calculer les valeurs moyennes et médianes de ces températures. Pour une température ambiante moyenne de 23 +/- 0,5°C avec des extrêmes de 18 à 31°C, la température scrotale moyenne droite et gauche est de 34,2 +/- 0,1°C, la température scrotale moyenne médio-scrotale est de 34,4+/- 0,1°C. La température scrotale, est très significativement liée à la température ambiante et à ses variations. Il n' est donc pas possible de définir une norme pour la température scrotale. Seule une mesure des températures scrotales en ambiance thermique neutre, entre 21 et 25°C, permet d'approcher une température scrotale référence. Pour notre étude, la température scrotale moyenne est alors de 34,4 ± 0,2°C, soit 2,5°C sous la température centrale. Quand il existe un varicocèle gauche, soit 12,9% des cas dans notre étude, la température scrotale du côté gauche est significativement plus haute que lorsqu'il n'existe pas de varicocèle; elle est aussi plus élevée que la température scrotale droite.Enfin nous nous sommes intéressés aux dimensions des testicules. La longueur testiculaire moyenne droite ou gauche, calculée dans notre population témoin, est de 43 +/- 1 mm, et la largeur testiculaire moyenne droite ou gauche est de 23 +/- 1 mm.