Etude comparative rétrospective des néphrectomies élargies par voie chirurgicale et par laparoscopie rétropéritonéale

04 novembre 2001

Mots clés : laparoscopie, cancer du rein, Néphrectomie
Auteurs : KADJI JF, ARMAND C, GIMBERGUES P, BLANC F, TOSTAIN J
Référence : Prog Urol, 2001, 11, 223-230
But:Analyser les résultats des néphrectomies élargies par laparoscopie rétropéritonéale en terme de tolérance, morbidité et contrôle carcinologique. Patients et Méthodes:22 néphrectomies élargies pour cancer ont été effectuées par voie laparoscopique rétropéritonéale. Une conversion chirurgicale a été nécessaire. Cette série a été comparée de manière rétrospective à 16 néphrectomies élargies par voie chirurgicale. Résultats:Les deux séries étaient comparables. La durée opératoire n'était pas significativement différente dans les deux groupes. Les pertes sanguines étaient moins importantes dans le groupe laparoscopique (p<0,001). Nous n'avons pas constaté de différence pour la consommation d'antalgiques dans les 24 premières heures, le temps de séjour aux soins intensifs post-opératoires et la durée d'hospitalisation. Les complications post-opératoires ont été moins nombreuses dans le groupe laparoscopique (p=0,04). Dans aucun des groupes il n'y a eu de décès ou de récidive tumorale, avec un suivi moyen de 8,7 mois pour le groupe laparoscopie et de 32,2 mois pour le groupe chirurgie ouverte. Conclusions:La néphrectomie élargie pour cancer par laparoscopie rétropéritonéale est une acquisition récente. Elle respecte les principes de la chirurgie carcinologique. Elle amène une diminution significative des pertes sanguines et des complications post-opératoires. Le résultat en terme de survie sans récidive demande à être apprécié sur le long terme.