Erratum à « Traitement chirurgical du prolapsus par promontofixation cœlioscopique. Techniques et résultats » [Prog Urol 2009;19:994–1005]

25 mai 2010

Auteurs : L. Wagner, L. Boileau, V. Delmas, F. Haab, P. Costa
Référence : Prog Urol, 2010, 5, 20, 392




 

À la demande de Gérôme Descargues, nous vous informons qu’une erreur s’est glissée à la page 1001 de cet article. En effet, la description de l’étude de G. Descargues (citée en référence 45) est incorrecte : la technique vaginale ne comportait pas la mise en place d’une prothèse « sous vésicale résorbable SIS® », mais d’une prothèse « biologique PELVICOL® » dont les caractéristiques sont différentes, ainsi que le décrit l’article ci-dessous, précédemment publié dans Progrès en urologie .

Référence

Roumeguère T. Quel choix de prothèse dans la chirurgie du prolapsus génital ? Prog Urol 2005;15:1042–5.

La rédaction s’excuse de cette erreur auprès de Gérôme Descargues et de nos lecteurs.

La rédaction




Haut de page



© 2010 
Publié par Elsevier Masson SAS.