Disparités inter- et intra-régionales de rémunération des astreintes et gardes des internes, assistants et chefs de clinique d’urologie en France : étude de l’AFUF

25 novembre 2013

Auteurs : C. Dariane, J. Rizk, F. Audenet, N. Brichart, G. Capon, G. Fiard, S. Lebdai, F. Madec, C. Maurin, T. Murez, S. Sanson, C. Tanchoux, J. Terrasa, F. Thibault, J. Terrier
Référence : Prog Urol, 2013, 13, 23, 1032-1034




 



Objectifs .- Dans le contexte socioéconomique actuel et de refonte du post-internat, nous avons voulu évaluer la disparité de rémunérations des astreintes et gardes des urologues en France.


Méthodes .- Les données étaient recueillies par l'intermédiaire d'un questionnaire envoyé à tous les urologues.


Résultats .- Quarante hôpitaux ont répondu à l'enquête. 36 internes, 13 assistants et 16 chefs de clinique ont participé à l'étude et la majorité était d'astreinte opérationnelle ou de sécurité. Dix-neuf hôpitaux avaient une activité de prélèvements multi-organes (PMO) et seulement 5 avaient une deuxième liste d'astreinte dédiée pour les assistants et chefs contre 10 pour les internes. Les rémunérations médianes des internes étaient de 59€ par astreinte [0-119] et de 119€ par garde. Quatorze assistants et chefs de clinique étaient rémunérés de manière forfaitaire respectivement 100€ [40-180] et 40€ [30-46] une astreinte non déplacée, 180€ [100-195] et 130€ [42,5-180] une astreinte déplacée et pour les 15 autres cette rémunération variait selon le nombre d'heures déplacées :<3h : 100€ [98-102] et 65€ [53-72] ; 3-8h : 233,5€ [230-237] et 236€ [233-236] ; >8h : 365€ [315-415] et 473€ [470-473] (Figure 1). Concernant les PMO, les internes n'étaient rémunérés que lors d'un déplacement 119€. Onze assistants et chefs étaient rémunérés de manière forfaitaire l'astreinte PMO non déplacée 89,5€ [7-168], 220€ en cas de déplacement [127-450] et pour 8 cette rémunération variait selon le nombre d'heures déplacées de manière identique à l'astreinte de base (Figure 2). Au-delà de 2,1heures pour les chefs et 2,8heures pour les assistants concernant l'astreinte de base et 3,1heures pour l'astreinte PMO, la rémunération horaire était plus juste que la rémunération forfaitaire.


Figure 1
Figure 1. 

Rémunérations des astreintes de base des CCA et assistants au forfait (A), selon le nombre d'heures déplacées (B) et courbe de tendance comparative des rémunérations horaires et forfaitaires médianes (C).




Figure 2
Figure 2. 

Rémunérations des astreintes de PMO des CCA et assistants au forfait (A), selon le nombre d'heures déplacées (B) et courbe de tendance comparative des rémunérations horaires et forfaitaires médianes (C).




Conclusion .- Il existe des disparités de rémunération des gardes et astreintes qui concernent surtout l'astreinte PMO et les astreintes rémunérées au forfait au-delà d'un certain seuil d'heures déplacées.






© 2013 
Publié par Elsevier Masson SAS.