Diagnostic et traitement des tumeurs kystiques de la surrénale. A propos de 2 observations.

16 juillet 2001

Mots clés : surrénale, Tumeur, Kyste
Auteurs : Wagner L, Robert M, Faix A, Iborra F, Guiter J
Référence : Prog Urol, 1996, 6, 940-943
Deux observations de tumeurs kystiques sont rapportées. La première concerne un pseudo kyste hémorragique de la surrénale droite découvert lors du bilan étiologique d'une HTA rebelle au traitement médical. Les dosages plasmatiques et urinaires ne révélaient pas d'anomalie évocatrice d'une tumeur surrénalienne sécrétante. L'iconographie (échographie, TDM et IRM) était en faveur d'une tumeur maligne nécrosée et une scintigraphie normale (MIBG iode 131) éliminait un phéochromocytome. La surrénalectomie, réalisée par laparotomie sous-costale, a été facile et ses suites ont été très simples. La seconde correspond à un kyste surrénalien droit détecté fortuitement lors d'une échographie. Le bilan biologique ne mettait en évidence qu'une discrète élévation de la métadrénaline urinaire et l'aspect iconographique (TDM et IRM) n'était pas évocateur d'une lésion maligne. Une simple surveillance tomodensitométrique annuelle a été décidée. Les différents types anatomo-pathologiques des rares lésions kystiques de la surrénale sont envisagés et notamment leurs modalités diagnostiques et thérapeutiques.