Devenir de la fonction rénale chez 114 uninéphrectomisés pour cancer du rein

16 juillet 2001

Mots clés : Rein, Tumeur, Néphrectomie, exploration fonctionnelle rénale
Auteurs : El Khader K, Ziadé J, Bansard JY, Mhidia A, Patard JJ, Guillé JF, Lobel B
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 341-346
BUTS : Evaluer l'impact à moyen et long terme de la néphrectomie totale élargie sur la fonction rénale et identifier les facteurs pronostiques susceptibles de nous aider à prévoir une détérioration de la fonction rénale chez les patients ayant un cancer du rein traité par néphrectomie radicale, le rein restant étant fonctionnellement et morphologiquement sain.
MATÉRIEL ET MÉTHODES : Entre janvier 1992 et juin 1996, 114 patients (72 hommes, 42 femmes) présentant un cancer du rein ont été traités par une néphrectomie totale élargie, le rein controlatéral étant sain. L'âge moyen des patients était de 64 ans (31-85 ans). La fonction rénale pré et post-opératoire a été appréciée par le dosage de la créatininémie sérique en micromol/l.
RÉSULTATS : 105 patients étaient vivants (dont 16 avec métastases) et 9 étaient décédés. Le suivi moyen des patients vivants était de 19,6 mois (3-53 mois). Dans ce groupe une légère élévation de la créatininémie moyenne après néphrectomie par rapport aux chiffres pré-opératoires a été notée (117,9 micromol/l versus 95,6 micromol/l. 37 patients (35,2%) avaient une créatininémie post-opératoire supérieure ou égale à 121 micromol/l, la plupart d'entre eux étaient âgés, de sexe masculin (81%) et/ou hypertendus (43%) et/ou diabétiques (11%). Sur ces 37 patients, 6 (5,7%) avaient une créatininémie supérieure ou égale à 170 micromol/l et étaient tous hypertendus et/ou diabétiques. Conclusion : Il ressort de cette étude que l'HTA, le diabète, l'âge avancé et le sexe mâle représentent des facteurs à risque de dégradation de la fonction rénale. En présence de ces facteurs, l'opportunité d'une chirurgie conservatrice vis-à-vis de certaines tumeurs T1 T2 N0 M0 pourrait se discuter. En leur absence et à la condition que le rein restant soit sain, la fonction rénale demeure relativement stable après néphrectomie totale élargie pour cancer.