Développement et validation du premier nomogramme français capable de prédire la survie spécifique postopératoire après néphro-urétérectomie pour tumeur de la voie excrétrice supérieure

25 novembre 2012

Auteurs : T. Seisen, L. Nison, D. Yates, V. Hupertan, P. Colin, A. Ouzzane, A. Descazeaud, J.-A. Long, G. Pignot, S. Crouzet, F. Rozet, Y. Neuzillet, M. Soulie, T. Bodin, O. Cussenot, M. Roupret
Référence : Prog Urol, 2012, 13, 22, 755-756




 



Objectifs .– Construire et proposer un modèle prédictif (nomogramme) de la survie spécifique des tumeurs de la voie excrétrice supérieure (TVEUS) après néphro-urétérectomie (NUT).


Méthodes .– Au total, 1120 patients issus de 21 centres français et traités par NUT pour TVEUS ont été pris en compte ; 667 présentaient l’ensemble des données nécessaires au développement du nomogramme. La population de l’étude a été divisée en une cohorte utilisée pour le développement du nomogramme (397) et une cohorte de validation externe (270). Une régression de Cox a été utilisée pour les analyses uni- et multivariées. L’indice de concordance de Harell a été calculé pour mesurer la fiabilité du nomogramme. La validation interne a été réalisée par bootstrapping/rééchantillonage et le nomogramme a été calibré.


Résultat .– Parmi les 397 patients utilisés pour le développement du nomogramme, 91 (22,9 %) sont décédés pendant le suivi dont 66 (72,5 %) de l’évolution d’une TVEUS. La probabilité de survie spécifique à cinq ans était de 0,76 (95 % CI, 71,62–80,94). En analyse multivariée, le stade T (p <0,0001), le stade N (p =0,014), le grade (p =0,026), l’âge (p =0,005) et la localisation (p =0,022) étaient associés à la survie spécifique. La fiabilité du nomogramme était de 0,78. La survie spécifique des TVEUS à trois et cinq ans après la NUT était disponibles (Fig. 1).




Figure 1. Nomogramme français prédictif de la survie spécifique à trois et cinq ans des tumeurs de la voie excrétrice supérieure (TVEUS) après néphro-urétérectomie (NUT).


Conclusion .– Un nomogramme fiable (78 %) a été développé pour calculer la survie spécifique à cinq ans des TVEUS après NUT. Cet outil de prédiction a été construit à partir d’une population de malades français ce qui devrait faciliter la tâche des urologues pour prendre des décisions post-opératoires (traitement adjuvant) et élaborer une stratégie thérapeutique adaptée pour ces tumeurs rares.






© 2012 
Publié par Elsevier Masson SAS.