Deuxième bandelette sous-urétrale pour le traitement de l'incontinence urinaire d'effort après échec d'une première bandelette

25 octobre 2009

Auteurs : C. Saussine
Référence : Prog Urol, 2009, 9, 19, 595




 

Les bandelettes sous-urétrales (BSU) se sont imposées chez la femme comme le traitement incontestable de deuxième intention de l'incontinence urinaire d'effort par hypermobilité urétrale après échec des mesures conservatrices hygiénodiététiques [1] et rééducatrices périnéales. Les résultats de ces BSU sont considérés comme bons et durables mais laissent, selon les séries, entre 5 et 30 % de patientes avec des fuites résiduelles ou persistantes à l'effort [2]. Cette variation des résultats tient à la méthodologie d'appréciation des résultats, au type de BSU utilisées [3], ainsi qu'à des facteurs liés à la patiente, notamment l'hypotonie sphinctérienne associée [4]. Par ailleurs, le suivi à long terme des patientes opérées de BSU fait apparaître quelques récidives d'incontinence à l'effort.

Pour ces patientes en échec immédiat ou secondaire d'un traitement de deuxième intention, aucun consensus thérapeutique n'est encore clairement défini.

En pratique, si une hypermobilité urétrale est encore présente avec une manœuvre de soutien urétral positive se discute la mise en tension de la BSU [5] ou une deuxième BSU (6). Cette revue illustre cette dernière attitude, mais très peu d'articles sont consacrés à la mise en place d'une deuxième BSU. Dans le cas contraire la porte reste ouverte au sphincter artificiel urinaire ou aux autres traitements que sont les injections périurétrales, les ballons périurétraux, voire la thérapie cellulaire. Le champ d'investigation reste donc largement ouvert.



 Commentaire de l'article : Xylinas E, Descazeaud A. Deuxième bandelette sous-urétrale pour le traitement de l'incontinence urinaire d'effort après échec d'une première bandelette : article de revue.




Haut de page


Références



Subak L.L., Wing R., West D.S., Franklin F., Vittinghoff E., Creasman J.M., et al. Weight loss to treat incontinence in overweight and obese women N Engl J Med 2009 ;  360 : 481-490 [cross-ref]
Latthe Pm, Foon R., Toozs-Hobson P. Transoburator and retropubic tape procedures in stress urinary incontinence: a systematic review and meta-analysis of effectiveness and complications BJOG 2007 ;  114 : 522-531
Novara G., Ficarra V., Boscolo-Berto R., Secco S., Cavalleri S., Artibani W. Tension free midurethral slings in the treatment of female stress urinary incontinence: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials of effectiveness Eur Urol 2007 ;  52 : 663-678 [cross-ref]
Jeon M.J., Jung H.J., Chung S.M., Kim S.K., Bai S.W. Comparison of the treatment outcome of pubovaginal sling, tension-free vaginal tape, and transobturator tape for stress urinary incontinence with intrinsic sphincter deficiency Am J Obstet Gynecol 2008 ;  199 : 76-80
Errando C et al. A re-adjustable sling for female recurrent stress incontinence and sphincteric deficiency: safety and efficacy in 125 patients using the Remeex® sling system. Eur Urol 2009, sous presse.




Haut de page



© 2009 
Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.