Description des délais de prise en charge des cancers de la prostate en pratique courante

05 novembre 2020

Auteurs : L. Lonca, G. Robert, J.C. Bernhard, H. Bensadoun, E. Alezra, G. Capon, T. Marquette, J. Lepaih, M. Percot, L. Dupitout, H. Simon, F. Bladou
Référence : Prog Urol, 2020, 13, 30, 695
Objectifs

Plusieurs travaux confirment que les délais avant prise en charge du cancer de la prostate (CaP) pourraient avoir un impact pronostic, en particulier pour les formes agressives. L’objectif de ce travail était de décrire les délais observés entre le dosage initial du PSA (PSAi) et les différentes étapes de la prise en charge jusqu’à la mise en œuvre du traitement.

Méthodes

Une étude rétrospective monocentrique a été conduite à partir de dossiers discutés en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) entre le 1er août 2019 et le 1er avril 2020. Ont été inclus tous les nouveaux diagnostics de CaP discutés en vue de l’initiation d’un traitement au sein de notre établissement. Ont été exclus les récidives ou les avis ponctuels donnés pour des patients pris en charge dans d’autres établissements. Les caractéristiques de la population ont été recueillies ainsi que les dates clés de la prise en charge : premier PSA (PSAi), examens réalisés (IRM), première consultation d’urologie, biopsie prostatique, discussion en RCP, initiation du traitement.

Résultats

Cent vingt-quatre patients ont été inclus. Les caractéristiques des patients et des CaP sont détaillées dans le Tableau 1. Les délais médians entre le PSAi et les différentes étapes de la prise en charge figurent dans le Tableau 2. Parmi les patients, 70,4 % étaient adressés par leur médecin traitant et 20,8 % avaient une IRM prostatique. Les délais de prise en charge n’étaient pas significativement différents en fonction du score ISUP. Parmi les différentes étapes du parcours de soin étudiées, les délais les plus longs étaient générés par la réalisation d’une IRM avec un délai médian de 50,5jours (12–187).

Conclusion

Les délais de prise en charge des patients ayant un primo-diagnostic de CaP apparaissent variables et perfectibles avec un délai médian entre le PSAi et le début du traitement de 160,5jours quel que soit l’ISUP. L’optimisation des différents délais, notamment l’obtention de l’IRM et du traitement en fonction de l’agressivité tumorale, permettrait d’améliorer le parcours de soin des patients.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Caractéristiques de la population.







Tableau 2 - Délais entre les différentes étapes de la prise en charge du cancer de la protate selon le groupe ISUP.



Légende :
PSAi : taux de PSA initial ; T : intervalle de temps exprimé en jours (médiane, valeurs extrêmes).







© 2020 
Publié par Elsevier Masson SAS.