Dérivation urinaire continente par segment sigmoïdien tubulisé. Une alternative à la dérivation trans-appendiculaire.

16 juillet 2001

Mots clés : dérivation urinaire externe continente, cystostomie continente
Auteurs : Dodat H, Denis E, Pelizzo G, Dubois R, Carlioz P, Chavrier Y
Référence : Prog Urol, 1998, 8, 58-61
BUTS : Les auteurs proposent l'utilisation d'un tube sigmoïdien réimplanté dans la vessie en sous-muqueux et amené à la peau sur la ligne médiane ou dans l'ombilic comme méthode de dérivation urinaire continente permettant des sondages urinaires pluri-quotidiens lorsque l'appendice n'est pas utilisable.
MATERIEL ET METHODES : Trois adolescents présentant une vessie neurologique ont été traités avec ce procédé : le sommet de l'anse sigmoïde a été choisi pour confectionner un tube étanche à partir d'un segment de 4 cm de large ouvert sur son bord anti-mésentérique et suturé longitudinalement.
RESULTATS : Dans les trois cas, les suites post-opératoires ont été simples. La cystostomie s'est avérée étanche. Les sondages ont été réalisés sans aucune difficulté.
CONCLUSION : La confection d'un tube sigmoïdien est une alternative à l'utilisation de l'appendice pour la réalisation d'une dérivation urinaire continente selon le procédé décrit par Mitrofanoff. Cette technique est toujours réalisable du fait de la proximité du sigmoïde et de la vessie, ce qui n'est pas toujours le cas avec l'appendice. Ce tube est richement vascularisé et il présente l'avantage d'avoir un méso très étroit ne gênant pas la confection du trajet sous-muqueux intra-vésical.