Cystectomie totale chez les octogénaires

25 novembre 2014

Auteurs : M. El Mrini, N. Abakka, Y. Rouscoff, N. Barry Delongchamps, D. Saighi, M. Peyromaure, M. Zerbib, E. Xylinas
Référence : Prog Urol, 2014, 13, 24, 804-805
Objectifs

L’objectif de cette étude était d’évaluer la morbidité, la survie globale ainsi que la survie spécifique après cystectomie chez les patients de la huitième décade.

Méthodes

Entre 1995 et 2012, 701 patients ayant une cystectomie totale pour une tumeur de vessie infiltrante ou une tumeur de vessie n’infiltrant pas le muscle à haut risque de progression, étaient inclus dans l’étude. Trente-six patients (5 %) avait 80ans et plus.

Résultats

L’âge moyen des patients octogénaires était de 83,2ans avec un sex-ratio de 3H/1F. La classification du risque préopératoire selon le score ASA était : ASA2(33 %), ASA3(54 %), ASA4(13 %). Trente-six pour cent patients ont eu une urétérostomie cutanée, 55 % un bricker, 9 % une entéro-cystoplastie. 0,7 % des patients étaient pT0, 15 % Tis+Ta–T1, 50,3 % T2, et 34 %pT3-T4 avec 90 % de G3 et 10 % de G2 ; 21 % étaient pN+. Le taux de mortalité périopératoire était de 5,6 %. La durée moyenne d’hospitalisation était de 13,5 jours(7–32jours). Le taux de complications à 30 et 90jours postopératoires était de 30 % et 42 %. Le suivi moyen était de 44,5 mois(21–118mois). La survie globale était de 63 %, 44 %, 40 % à 1, 2 et 3ans, respectivement. La survie spécifique était de 65 %, 52 %, 50 % à 1, 2 et 3ans, respectivement.

Conclusion

La cystectomie totale est une option thérapeutique efficace et présente une morbidité acceptable chez les patients octogénaires.




 




Déclaration d'intérêts


Les auteurs n'ont pas transmis de déclaration de conflits d'intérêts.






© 2014 
Publié par Elsevier Masson SAS.