Cure de fistule vésicovaginale par voie basse en décubitus ventral (34 cas).

16 juillet 2001

Mots clés : fistule uro-génitale, voie d'abord vaginale, lésion
Auteurs : Guirassy E, Bah I, Diallo BM, Sow KB, Diallo IS, Diabate I, Balde A, Kaba AS
Référence : Prog Urol, 1994, 4, 561-562
OBJECTIF : attirer l'attention sur l'efficacité de l'utilisation de la voie vaginale en décubitus ventral dans la cure de fistule vésico-vaginale à la lumière d'une série de 34 patientes consécutives. PATIENTES ET METHODES : 34 patientes, âgées de 15 à 60 ans, atteintes de fistule vésico-vaginale (cervicotrigonale une fois sur deux) d'origine obstétricale (73% de dystocie) chez des multipares (62 % ont été traitées par fermeture de la fistule par voie vaginale, en position de décubitus ventral).
RESULTATS : 29 succès complets ont été obtenus avec 5 fistulettes résiduelles qui ont été perdues de vue.
CONCLUSION : l'utilisation du décubitus ventral est une aide importante à la cure des fistules vésico-vaginales par voie basse.