Cryopréservation d'organes : Etat actuel des recherches développées à Grenoble.

16 juillet 2001

Mots clés : Transplantation rénale, conservation d'organe
Auteurs : Descotes JL, Payen E, Rambeaud JJ, Peuridieu JF, Baudot A, Odin J, Mazuer J, Boutron P, Delon-Martin C, Dupeyre R, Décorps M, Jakob P, Kober F
Référence : Prog Urol, 1995, 5, 927-932
Après avoir posé le problème de la cryopréservation des organes, et cité les résultats connus sur ce sujet, le projet Grenoblois est présenté. Aux études physiques et biologiques est associée une expérimentation d'auto- transplantation sur le rein de lapin qui permet d'évaluer la valeur fonctionnelle de l'organe regreffé après traitement et refroidissement. Durant la perfusion du rein avec la solution cryoprotectrice, les résistances rénales sont mesurées. Afin de vérifier l'homogénéité de la concentration du cryoprotecteur dans l'organe, une expérience d'imagerie spectrale RMN a été développée Grâce a une nouvelle méthode d'imagerie rapide, il est possible de suivre l'évolution en temps réel de la concentration pendant la perfusion. En plus de la concentration et de l'homogénéité, l'analyse des spectres locaux a permis d'accéder à la température locale du rein.