Corrélation entre composition chimique, densité et résultats de la lithotritie extra-corporelle pour les calculs rénaux et urétéraux lombaires.

16 juillet 2001

Mots clés : Lithiase, composition chimique du calcul, lithotripsie extra-corporelle, résultat, efficacité
Auteurs : Bon D, Doré B, Irani J, Duverger P, Aubert J
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 577-586
A partir de 388 patients porteurs de 466 calculs rénaux et urétéraux lombaires (414 reins) traités entre 1987 et 1990 par lithotritie extra corporelle par onde de choc (LECOC) sur l'appareil SONOLITH 3000 (Technomed International), les auteurs ont analysé les critères de résultats et d'indication de la LECOC.Les critères de succès retenus excluent tout fragment résiduel et incluent les perdus de vue comme des échecs. Les succès peuvent varier de 48,3% à 73,8% en acceptant les fragments résiduels inférieurs à 5 mm et en excluant les perdus de vue. Une corrélation a été établie entre l'aspect radiographique du calcul (dense, lisse, spiculé), sa nature spectrophotométrique majoritaire et les résultats de la LECOC: Whewellite (WW) peu dense, lisse donnant de moins bons résultats. Les auteurs proposent d'affiner les indications de la LECOC afin d'améliorer les résultats, les calculs de WW majoritaire pouvant être redevables d'une néphrolithotomie per cutanée en première intention.