Conduite à tenir devant un incidentalome

16 juillet 2001

Mots clés : surrénale, Tumeur, diagnostic fortuit
Auteurs : Duclos JM
Référence : Prog Urol, 1992, 2, 653-659
Un incidentalome se définit par l'élimination des autres pathologies surrénaliennes. En premier lieu, les phéochromocytomes par la RMN et le dosage des métanéphrines et normétanéphrines, puis les autres tumeurs sécrétantes par l'examen clinique et les dosages biologiques limités (kaliémie, cortisol, aldostérone). Dès lors la taille initiale ou la vitesse d'évolution sur des TDM répétés isoleront les tumeurs à opérer dans la crainte de cortico-surrénalome (malin), des simples anomalies iconographiques surrénaliennes que l'on surveillera.