Complications post-opératoires précoces de l'urétéro-rénoscopie rigide : dépistage du reflux vésico-urétéral iatrogène. A propos de 30 observations.

16 juillet 2001

Mots clés : chirurgie endoscopique, Urétéroscopie, complication iatrogène, Reflux vésico-urétéral
Auteurs : Robert M, Bennani A, Chevallier P, Guiter J, Avérous M, Grasset M
Référence : Prog Urol, 1994, 4, 51-55
D'avril à septembre 1992, un dépistage systématique du reflux vésico-urétéral iatrogène a été pratiqué chez 30 patients traités par urétéro-rénoscopie rigide. Motivées pour la plupart par des lithiases, ces endoscopies ont été pratiquées avec un Multiscope Wolff (7,5/12 CH) sans dilatation préalable de la voie excrétrice urinaire. Le protocole d'étude était essentiellement basé sur une exploration cystographique rétrograde et mictionnelle pré et post opératoire. Par ailleurs la topographie et la tonicité du méat urétéral ainsi que la compliance de l'uretère intramural étaient évaluées et le temps opératoire chronométré. Sur 33 endoscopies urétérales, 1 seul reflux vésico-urétéral pelvien de type I a été mis en évidence au décours d'une intervention sans problème technique particulier. Cette complication différée, rare et bénigne, attire l'attention sur le retentissement potentiel de l'urétéro-rénoscopie rigide sur le dispositif anti-reflux vésico-urétéral.