Comparaison de l’efficacité entre le citrate de potassium, l’acide citrique et le placebo dans la prévention de la récidive de la lithiase phosphocalcique : résultats préliminaires

25 novembre 2016

Auteurs : S. Doizi, N. Maalouf, J. Poindexter, B. Huet, M. Pearle, K. Sakhaee
Référence : Prog Urol, 2016, 13, 26, 683-684
Objectifs

Les effets bénéfiques du citrate de potassium (CiP) peuvent être impactés par une augmentation du pH urinaire à l’origine de la cristallisation phosphocalcique. Un des traitements potentiels pouvant augmenter le citrate sans changer le pH serait l’acide citrique (AC). L’objectif de cette étude a été de comparer les effets biochimiques du CiP et de l’AC chez les patients lithiasiques phosphocalciques.

Méthodes

Étude prospective en crossover , double aveugle comprenant trois phases randomisées. Ont été inclus des patients lithiasiques phosphocalciques normocalciuriques (< 250mg/J). Chaque participant a complété les trois phases d’une durée d’une semaine au cours desquelles ils avaient un régime fixé et prenaient soit du CiP (40 meq/J), soit de l’AC (60 meq/J), soit le placebo. À la fin de chaque phase ont été collectées des urines des 24heures à partir desquelles ont été mesurés des paramètres biochimiques ainsi que la sursaturation en brushite. Par ailleurs des expériences de cristallisation (croissance cristalline) ont été réalisées à partir de ces mêmes échantillons.

Résultats

Treize participants ont été inclus. Concernant les paramètres des urines des 24heures : le potassium et le citrate urinaires étaient significativement plus élevés lors de la prise du CiP en comparaison avec l’AC et le placebo, p <0,001. Le pH urinaire était significativement plus élevé lors de la prise de CiP par rapport à l’AC et le placebo, p <0,001. Il n’y avait pas de différence sur la calciurie entre les trois médicaments, p =0,06. La sursaturation des urines en brushite n’était pas différente entre les trois médicaments. Aucune différence sur la croissance cristalline n’a été constatée lors des expériences de cristallisation.

Conclusion

L’AC ne modifie pas le citrate et les autres paramètres urinaires. Le CiP augmente significativement le pH et le citrate urinaires sans changer la calciurie. Des investigations complémentaires sont nécessaires afin de confirmer ou infirmer ces résultats.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Bourse AFU.






© 2016 
Publié par Elsevier Masson SAS.