Comparaison de la qualité de vie des patients traités pour cancer épidermoïde de la verge par chirurgie ou radiothérapie.

16 juillet 2001

Mots clés : Pénis, Tumeur, amputation de verge, radiothérapie, Qualité de vie
Auteurs : Ficarra V, Mofferdin A, D'amico A, Zanon G, Schiavone D, Malossini G, Mobilio G
Référence : Prog Urol, 1999, 9, 715-720
BUTS : Le but de ce travail a été d1étudier l'influence de la chirurgie (partielle ou radicale) et de la radiothérapie sur la qualité de vie des patients atteints d'un carcinome épidermoïde de verge. Quel impact doit avoir cette variation de qualité de vie sur le choix thérapeutique?
MATÉRIEL ET MÉTHODES : Nous avons interrogé 17 patients vivants et indemnes de récidive (moyenne de suivi 69,43 mois) après traitement chirurgical ou radiothérapie pour cancer de la verge (émasculation : 2, amputation totale de la verge : 2, pénectomie partielle : 11, radiothérapie : 2).Tests utilisés : Questionnaire de Santé Générale (QSG - 12 par D. Goldberg); Echelle de Dépression et d1Anxiété (E.D.A.); Questionnaire des Problèmes Sociaux (QPS) et Questionnaire de Sexualité (Q.S.): Questionnaire APGAR Familial (QAF) et enfin le Questionnaire de Performance Status (ECOG).
RÉSULTATS : Trente cinq pour cent des patients présentaient une limitation de leur état de santé associée à des problèmes sociaux. Une anxiété excessive a été retrouvée chez 29,5% des patients et un syndrome dépressif chez 6%. La fonction sexuelle globale était altérée chez 76,5% des patients.
CONCLUSION : Il a été mis en évidence une altération de la qualité de vie chez les patients ayant subi une chirurgie radicale. La fonction sexuelle a été la composante la plus altérée, l'impact de la pathologie et de son traitement sur les autres domaines de qualité de vie sont moins significatifs.