Colpopexie rétropubienne sous contrôle endoscopique pour incontinence d'urines à l'effort chez la femme (opération de Stamey). A propos de 55 cas.

16 juillet 2001

Mots clés : incontinence urinaire, chirurgie de l'incontinence urinaire, colposuspension, chirurgie laparoscopique
Auteurs : Hermieu JF, Van Glabeke E, Patard JJ, Baron JC, Abecassis R, Anidjar M, Delmas V, Boccon-Gibod L
Référence : Prog Urol, 1994, 4, 63-69
55 patientes âgées en moyenne de 59 ans, atteintes d'incontinence urinaire d'effort (I.U.E.) ont subi une cervico-cystopexie percutanée, sous contrôle endoscopique (intervention de Stamey). 39 (71%) patientes présentaient une I.U.E. pure et 16 (29%) l'association de fuites à l'effort et d'impériosités. La manoeuvre de Bonney était positive dans tous les cas. Avec un recul moyen de 21,5 mois, 30 (58,8%) patientes sont totalement sèches, 9 (17,6%) présentent quelques fuites pour des efforts intenses, 12 (23,5%) sont des échecs, 4 patientes ont été perdues de vue. Les complications sont minimes. Les résultats sont moins bons en cas d'antécédent de chirurgie pelvienne et en particulier de cure d'I.U.E., d'impériosités mictionnelles associées, de même en cas d'hyperactivité vésicale ou de pression de clôture urétrale basse, encore que dans ce groupe une malade sur deux ait été guérie. L'opération de Stamey est une technique simple, fiable, aisément reproductible, donnant de bons résultats au prix d'une morbidité réduite, d'une hospitalisation courte et d'un coût faible.